2021Vidéos

BFM Business – Croissance ou Covid, il faut choisir

BFM Business du 31/05/21 à 12h04 – « 60 minutes business » de Guillaume Paul avec Nicolas Marques

Guillaume Paul interroge Nicolas Marques, Directeur général de l’Institut économique Molinari, à l’occasion de l’actualisation des prévisions de croissance et de déficit français.

Un an après le début de la pandémie, la reprise franche et massive n’est toujours pas là. L’INSEE vient de corriger ses calculs au titre du premier trimestre 2021. A la place d’une maigre croissance (+0,4 %), nous avons vécu une légère baisse (0,1 %). Selon l’OCDE, il faudrait attendre 2022 pour récupérer le niveau d’avant crise, avec 5,8 % de croissance en 2021 puis 4 % en 2022 effaçant le recul de 8,2% constaté en 2020.

A l’opposé de la France et de la zone euro, à la peine, les pays du G20 devraient effacer dès cette l’année la crise (+6,3 % de croissance 2021 faisant suite à -3,1 % en 2020). Les pays développés ayant réussi à réduire au minimum la circulation du virus s’en sortent bien, tels l’Australie (5,1 % de croissance 2021 effaçant les -2,5 % de de 2020) ou la Corée du Sud (3,8 % de croissance 2021 effaçant les -0,9 % de de 2020).

Pour beaucoup, ce n’est pas une surprise. Depuis un an, nombre de travaux ont souligné qu’il était crucial d’endiguer l’épidémie au plus tôt pour s’assurer d’un rebond économique significatif et durable. Faute de l’avoir compris, les pays européens, dont la France, pâtissent d’un manque de visibilité et patinent d’un point de vue économique, comme le montre une étude récente de l’Institut économique Molinari.

Etiquettes

Nicolas Marques

Voir tous les articles de Nicolas Marques

Vous pourrez aussi aimer

Voir aussi

Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer