Le chiffre de l'IEM

12 ans de moins

L’avocat fiscaliste Jean-Philippe Delsol constate que les contribuables qui partent sont désormais des actifs plus jeunes et moins fortunés, qui ne veulent plus construire leur avenir dans un climat incertain, voire hostile. Selon les données fournies par Bercy au président de la Commission des Finances de l’Assemblée nationale, en 2010 les ménages soumis à l’impôt sur la fortune et quittant la France avaient en moyenne 54 ans, soit douze ans de moins que le redevable moyen à l’ISF.

Source : Jean-Philippe Delsol, « Les raisons de l’exil fiscal », IREF, 17 janvier 2013.

L’Institut économique Molinari

Voir tous les articles de l'IEM

Vous pourrez aussi aimer

Voir aussi

Fermer
  • 11%

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer