Le chiffre de l'IEM

1 milliard

Un déficit chronique d’un milliard d’euros par an pour 100 000 personnes. Comme vient de le souligner la Cour des comptes, le régime des intermittents du spectacle continue de faire l’objet d’une dérive massive. Entre 2007 et 2010, il a distribué 5 fois plus que les prestations chômage qu’il n’a reçu de cotisations, générant un milliard de déficit par an. Ce déficit est épongé chaque année par l’assurance chômage des salariés du privé, elle-même en déficit. Une situation d’autant plus ubuesque que les intermittents, qui bénéficient de règles d’indemnisation très favorables, génèrent le tiers du déficit de l’assurance chômage alors qu’ils ne représentent que 3 % des demandeurs d’emploi. Sur les dix dernières années, le déficit cumulé du régime des intermittents s’est établi à un montant proche de l’endettement total du régime d’assurance chômage (9,1 Md à la fin 2010).

Source : Cour des Comptes, Rapport public annuel 2012, Février 2012, pp. 369 à 379.

L’Institut économique Molinari

Voir tous les articles de l'IEM

Vous pourrez aussi aimer

Voir aussi

Fermer
  • 11%

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer