2021Vidéos

Les impôts de production, le dernier grand handicap fiscal

BFM Business, l’alerte Lechypre du 22/11/2022

Emmanuel Lechypre souligne que les impôts de production sont le dernier handicap fiscal français. Ils pénalisent la compétitivité économique et l’emploi. Pour s’aligner sur nos voisins européens, il faudrait les diminuer de 35 milliards d’euros. Cette réduction générerait des effets d’entraînement gagnant-gagnant massifs, avec 156 milliards d’euros de chiffre d’affaires supplémentaires, 42 milliards de rémunérations, 12 milliards d’excédents nets pour un coût nul pour les finances publiques à deux ans.

Le vrai enjeu, c’est de concevoir un partage gagnant-gagnant des fiscalités traditionnelles permettant aux collectivités locales de se passer des impôts de production.

Il s’appuie sur les travaux de l’Institut économique Molinari montrant le caractère délétère de la fiscalité de production française. Elle pénalise les entreprises, indépendamment de leur santé financière, et cette charge est fréquemment reportée sur les salariés, sous la forme de salaires moins attrayants, voire de suppressions d’emplois.

Vous pourrez aussi aimer

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer