2014

La fiscalité nutritionnelle relève d’un dangereux paternalisme

https://www.institutmolinari.org/la-fiscalite-nutritionnelle-releve,2009.html

Le but des taxes sur les vices est de générer plus de recettes fiscales pour un État surendetté. Une fiscalité nutritionnelle augmenterait les contraintes qui pèsent sur l’économie française sans pour autant générer les effets attendus en termes de santé publique.

L’Institut économique Molinari

Voir tous les articles de l'IEM

Vous pourrez aussi aimer

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer