2013

Libération fiscale ou collaboration libérale?

L’idée générale, c’est de démontrer, au terme de calculs compliqués qui ont vraiment l’air scientifiques, que les contribuables français travailleraient sept mois pour l’Etat, et ne commencent à profiter de leur travail que le 26 ou le 29 juillet, chaque année, enfin, faut voir, il y a des hésitations sur la date de cette « libération fiscale » (sic).

L’idée générale, c’est de démontrer, au terme de calculs compliqués qui ont vraiment l’air scientifiques, que les contribuables français travailleraient sept mois pour l’Etat, et ne commencent à profiter de leur travail que le 26 ou le 29 juillet, chaque année, enfin, faut voir, il y a des hésitations sur la date de cette « libération fiscale » (sic).

L’Institut économique Molinari

Voir tous les articles de l'IEM

Vous pourrez aussi aimer

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer