2013

Doit-on se plaindre de la pression fiscale ?

En fin juillet, la presse se fait désormais l’écho d’une étude déterminant un « jour de libération fiscale ». Il s’agit du jour à partir duquel le travailleur œuvre pour lui-même (et non pour le fisc et assimilés) jusqu’à la fin de l’année.

En fin juillet, la presse se fait désormais l’écho d’une étude déterminant un « jour de libération fiscale ». Il s’agit du jour à partir duquel le travailleur œuvre pour lui-même (et non pour le fisc et assimilés) jusqu’à la fin de l’année.

L’Institut économique Molinari

Voir tous les articles de l'IEM

Vous pourrez aussi aimer

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer