L'institut

Pourquoi un think-tank

Parce que les idées mènent le monde

« C’est énoncer une vérité désormais banale que de dire que ce sont les idées qui mènent le monde ». Le propos de Renan n’a pas pris une ride depuis 1848. Dans l’espace scientifique, économique ou démocratique, les idées comptent. Elles ont même parfois un caractère autoréalisateur s’agissant d’économie ou de politique. Il suffit que certaines d’entre elles se répandent au-delà d’un certain seuil critique pour qu’elles deviennent tôt ou tard des réalités incontournables.

D’où l’importance d’un débat d’idées de qualité. A contrario, l’absence de travail constructif des idées est une faiblesse pour nos démocraties modernes. D’une part, elle est de nature à fragiliser des éléments clefs de nos sociétés, dont ou oublie au fil du temps qu’ils sont des richesses communes. D’autre part, l’absence de débat d’idées conduit parfois au conservatisme, faute du travail de pédagogie permettant de légitimer les mutations.

Ces risques sont particulièrement prégnants s’agissant des enjeux économiques, caractérisés par une dimension contre-intuitive et une asymétrie informationnelle. Comme l’exposait Frédéric Bastiat en 1850, il y a « ce qu’on voit et ce qu’on ne voit pas ». Ne pas travailler les idées économiques, c’est laisser la place aux logiciels traditionnels installés dans le grand public, et notamment aux visions héritées du concept de lutte des classes. C’est laisser place aux démarches édifiantes, pointant systématiquement ce qui peut apparaitre comme des dérives de l’économie de marché, en oubliant ses avantages et notamment la prospérité qu’elle génère.

C’est aussi se mettre en position de tout attendre vainement des hommes publics ou d’un homme providentiel illusoire. L’expérience montre que faute de débats d’idées dynamiques, les décideurs publics sont prisonniers des rapports de force existants. Cela conduit au statu quo, alimente les attentes et les critiques illégitimes et in fine les frustrations.

D’où l’importance des think-tank. Ces pépinières d’idées sont le maillon indispensable entre l’expertise et le grand public. En irriguant le débat tout au long de l’année, en permettant de mûrir des idées, de les tester et d’en débattre, les boites à idées sont le terreau d’une démocratie moderne responsable. D’où l’importance de suivre leurs travaux et de les aider à jouer leur rôle.

Etiquettes

Nicolas Marques

Voir tous les articles de Nicolas Marques

Vous pourrez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer