2016

Taux négatifs, la japonisation de nos économies

Déjà en 2009, la Banque centrale suédoise brisait un tabou en maintenant un de ses taux d’intérêt en terrain négatif. Quelques années plus tard (2015), on découvrait que Nestlé pouvait gagner de l’argent en empruntant à des taux négatifs de l’ordre de -0,008%. Depuis le 16 février 2016, le taux de dépôt à la Banque du Japon est de -0,1% et la France continue d’emprunter sur les marchés à des taux d’intérêt négatifs pour rembourser sa dette.

Déjà en 2009, la Banque centrale suédoise brisait un tabou en maintenant un de ses taux d’intérêt en terrain négatif. Quelques années plus tard (2015), on découvrait que Nestlé pouvait gagner de l’argent en empruntant à des taux négatifs de l’ordre de -0,008%. Depuis le 16 février 2016, le taux de dépôt à la Banque du Japon est de -0,1% et la France continue d’emprunter sur les marchés à des taux d’intérêt négatifs pour rembourser sa dette.

Lire l’article…

L’Institut économique Molinari

Voir tous les articles de l'IEM

Vous pourrez aussi aimer

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer