2015

Fiscaliser la cigarette électronique serait une erreur dans la lutte contre le tabagisme

https://seenthis.net/sites/788805

Après une série de baisses en volume de 3,4 % en 2012, de 7,6 % en 2013, et de 5,3 % en 2014, les ventes de cigarette traditionnelle en France sembleraient se stabiliser en 2015(1). Même si ce changement de tendance se confirme — ce qui n’est pas du tout certain — le recul du tabagisme enregistré ces dernières années a révélé la dépendance des États, y compris de l’État français, aux recettes fiscales liées à la consommation de tabac. D’ailleurs Giancarlo Scottà, membre du parlement européen, posa la question en 2013 de savoir comment les recettes fiscales du tabac allaient être remplacées. L’inquiétude du parlementaire était entièrement motivée par la perte des recettes fiscales et non par un motif de santé publique. De surcroît, si ce « trou fiscal » était creusé par la cigarette électronique (e-cig), il serait normal, selon le parlementaire, que cette dernière soit mise à contribution.

L’Institut économique Molinari

Voir tous les articles de l'IEM

Vous pourrez aussi aimer

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer