Notes et cahiers de recherche


Pour soutenir notre action :
Appuyer l'iem
Partager nos travaux :

Joignez notre groupe sur Facebook

Les mythes pernicieux de la Sécu dans le domaine de la santé

par Valentin Petkantchin
mardi 9 janvier 2007.

Note économique / Janvier 2007

rien

La Sécurité sociale dispose en France d’un régime obligatoire d’assurance maladie et d’une clientèle captive - les assurés étant légalement obligés de la financer - depuis 1945-461. Or, ce régime présente des obstacles insurmontables pour l’existence d’une concurrence dans ce domaine. Il a été et continue d’être justifié en grande partie auprès des Français, parce qu’il permettrait une égalité de tous en santé et un financement public de tous les soins dont pourrait avoir besoin la population.

Or, plus de soixante ans après, on peut se demander s’il ne s’agit pas de mythes dans les deux cas. Face à l’impossibilité de financer tous les besoins en santé ressentis par les Français, les gouvernements successifs se sont attelés à imposer une maîtrise comptable des dépenses débouchant sur une bureaucratisation croissante du système. En réalité, il serait au contraire temps d’envisager un véritable retour à la concurrence et à plus de place aux choix individuels dans le domaine de la santé.



Documents
Note économique
Type : PDF (129.8 ko)
Mis à jour le : 9 janvier 2007

Communiqué de presse
Type : PDF (17.7 ko)
Mis à jour le : 9 janvier 2007




Institut économique Molinari : proposer des solutions alternatives et  innovantes favorables à la prospérité de l’ensemble des individus composant la  société

Institut économique Molinari
Paris - Bruxelles - Montréal