Notes et cahiers de recherche


Pour soutenir notre action :
Appuyer l'iem
Partager nos travaux :

Joignez notre groupe sur Facebook

Les menaces pesant sur la libéralisation du secteur postal en Europe

par Guillaume Vuillemey
jeudi 22 mai 2008.

Note économique / Mai 2008

rien

Dans les pays de l’Union Européenne, les marchés postaux ont été ouverts à la concurrence pour les envois d’un poids supérieur à 50 grammes. De nombreux monopoles nationaux subsistent pour les envois d’un poids inférieur à cette limite. Sous l’impulsion de l’UE, l’ouverture complète de ces marchés doit intervenir au plus tard en 2011. Les consommateurs – entreprises ou particuliers – peuvent légitimement s’attendre à une baisse des prix ou à une amélioration de la qualité du service qui leur est fourni (taux de livraison à J+1 plus élevé, etc.).

Néanmoins, les bénéfices pour les consommateurs d’une telle ouverture sont menacés par l’imposition de normes sociales non-contractuelles, à l’image de l’instauration d’un salaire minimum légal sur le marché postal allemand en décembre 2007. De telles dispositions sont des barrières à l’entrée anticoncurrentielles qui limitent directement la possibilité qu’ont les employeurs et les employés de contracter librement sur le marché du travail et ainsi de saisir toutes les opportunités de création d’emplois.



Documents
Note économique - Les menaces pesant sur la libéralisation du secteur postal en Europe
Type : PDF (324.8 ko)
Mis à jour le : 22 mai 2008

Communiqué - De nouvelles législations des États-membres menacent l’emploi et la libéralisation du secteur postal en Europe !
Type : PDF (63.7 ko)
Mis à jour le : 22 mai 2008




Institut économique Molinari : proposer des solutions alternatives et  innovantes favorables à la prospérité de l’ensemble des individus composant la  société

Institut économique Molinari
Paris - Bruxelles - Montréal