Notes et cahiers de recherche


Pour soutenir notre action :
Appuyer l'iem
Partager nos travaux :

Joignez notre groupe sur Facebook

Le principe de précaution : un principe à hauts risques

mercredi 30 mars 2005.

Note économique / Mars 2005

rien

Le parlement français réuni en congrès a ratifié le 28 février 2005 la charte environnementale. Le principe de précaution est donc maintenant introduit dans la constitution française. Ce principe de précaution est devenu l’une des principales demandes des groupes environnementalistes radicaux depuis le sommet de Rio en 1992. En son nom, de très nombreux gouvernements interviennent sur le marché des produits alimentaires, des produits agricoles, des jouets, des produits chimiques, pour ne citer qu’eux. Le principe de précaution est présenté comme un moyen de rendre nos vies plus sûres, sorte d’assurance tout risque donnée gratuitement par l’État. Il est nécessaire de remettre en question cette idée et de montrer que l’application du principe de précaution n’est pas un moyen efficace de réduire le risque.



Documents
Note économique
Type : PDF (210.5 ko)
Mis à jour le : 30 mars 2005

Communiqué de presse
Type : PDF (63.7 ko)
Mis à jour le : 30 mars 2005




Institut économique Molinari : proposer des solutions alternatives et  innovantes favorables à la prospérité de l’ensemble des individus composant la  société

Institut économique Molinari
Paris - Bruxelles - Montréal