Notes et cahiers de recherche


Pour soutenir notre action :
Appuyer l'iem
Partager nos travaux :

Joignez notre groupe sur Facebook

La présence d’un producteur unique signifie-t-elle automatiquement absence de concurrence et nécessité d’intervention des autorités anti-trust ?

par Valentin Petkantchin
vendredi 14 septembre 2007.

Note économique / Septembre 2007

rien

La concurrence ferait défaut quand une entreprise détient des parts considérables sur un « marché » et a fortiori quand elle se retrouve seule à produire un bien ou un service particulier. Ces entreprises sont alors systématiquement suspectées par les pouvoirs publics d’« abus de position dominante » et leurs prix et pratiques jugés anti-concurrentiels. La politique anti-trust en Europe, comme ailleurs dans le monde, les soumet à diverses pénalités.

Cependant, en dehors des cas de monopoles légalement protégés, la concurrence continue de s’exercer. Les pouvoirs publics empêchent en réalité ces entreprises de mieux satisfaire les consommateurs. Leurs décisions entravent alors, au lieu de favoriser, la libre concurrence.



Documents
Note économique
Type : PDF (138.3 ko)
Mis à jour le : 14 septembre 2007

Communiqué de presse
Type : PDF (22.5 ko)
Mis à jour le : 14 septembre 2007




Institut économique Molinari : proposer des solutions alternatives et  innovantes favorables à la prospérité de l’ensemble des individus composant la  société

Institut économique Molinari
Paris - Bruxelles - Montréal