Evénements


Pour soutenir notre action :
Appuyer l'iem
Partager nos travaux :

Joignez notre groupe sur Facebook

La liberté a des idées #2 LYON

mardi 28 février 2017.

INVITATION

rien

Le samedi 11 mars à Lyon, « La liberté a des idées » a tenu la seconde édition de ses conférences interactives et itinérantes dans les villes françaises. Un projet qui rassemble près de 16 think tanks et associations souhaitant œuvrer pour la diffusion des idées de la liberté, et susciter l’entrepreneuriat, au premier sens du terme, dans tous les domaines.

Cet événement a rassemblé des connaisseurs et des bâtisseurs d’alternatives pour de courtes interventions inspirantes : professeurs, directeurs de think tanks, chercheurs, ainsi que spécialistes, entrepreneurs, startupers ou leaders d’associations et projets.

Dans une ambiance créatrice d’opportunités pour tous les participants, ce rassemblement a permis de nourrir le débat avec des idées, des auteurs et des ouvrages, autant que de mettre à l’honneur des projets radicaux sur des thèmes comme l’éducation, l’économie collaborative, la santé, les choix de vie, le syndicalisme ou encore la fiscalité. Autant de sujets bouleversés par l’innovation du numérique ou du retour des interactions spontanées.

La diversité des sujets, de même que l’intervention d’acteurs de la société civile ayant une forte expérience du terrain, ont permis, nous l’espérons, de susciter de nouvelles initiatives civiles, pour faire de la politique autrement, ici et maintenant. L’accès à l’événement était libre et gratuit, sur inscription préalable.


Lors de cet événement, Nicolas Marques, chercheur à l’Institut économique Molinari, a offert une présentation intitulée « Assurance maladie : choisir ou subir ? » dans laquelle il a témoigné de la fois où plus que jamais il lui aurait fallu pouvoir se tourner vers un autre prestataire que le Samu pour conduire sa compagne à l’hôpital.

Dans un témoignage poignant, il a expliqué que plus que dans tout autre domaine, la concurrence est essentielle en assurance maladie et en santé. Contrairement à ce que les défenseurs du statu quo expliquent en la matière, ce n’est pas en rajoutant des patchs au système de santé actuel qu’on en préservera la qualité et l’accès. Comme l’a montré son expérience personnelle, ce n’est pas la proposition de Messieurs Tabuteau et Hirsh de supprimer les mutualistes jugés trop coûteux qui permettra de trouver une solution pérenne et juste aux déficiences du monopole de la Sécurité sociale.

Voir la présentation de Nicolas Marques…




Institut économique Molinari : proposer des solutions alternatives et  innovantes favorables à la prospérité de l’ensemble des individus composant la  société

Institut économique Molinari
Paris - Bruxelles - Montréal