Articles d’intérêt


Pour soutenir notre action :
Appuyer l'iem
Partager nos travaux :

Joignez notre groupe sur Facebook

L’État nounou – De l’État-providence à l’État paternaliste

par Franck Bouaziz
jeudi 15 octobre 2009.

Article publié dans Le nouvel Économiste le jeudi 2 juillet 2009.

Faut-il interdire ou responsabiliser ? La question pourrait relever de l’épreuve de philosophie, en ces temps de baccalauréat. Elle se pose cependant de façon quotidienne et croissante pour l’État et ses démembrements, chargés de réguler l’économie, la santé publique, ou encore l’environnement.

rien

Faut-il interdire ou responsabiliser ? La question pourrait relever de l’épreuve de philosophie, en ces temps de baccalauréat. Elle se pose cependant de façon quotidienne et croissante pour l’État et ses démembrements, chargés de réguler l’économie, la santé publique, ou encore l’environnement. Au nom du principe de précaution, de la prévention des risques de tous ordres ou de pathologies diverses, les interdits ou les normes restrictives prospèrent. Si le mouvement, légitime au départ, continue à s’amplifier, l’esprit d’initiative, la responsabilisation des acteurs économiques et des citoyens pourraient être touchés. Cependant, cette velléité de l’État à se comporter comme une nourrice avec ses administrés est tempérée par une série de contrefeux. Les juges constitutionnels sont prêts à limiter l’action de l’État tandis que le « nudge », une troisième voie venue d’outre-Atlantique, prône le changement positif en donnant le choix d’une bonne conduite plutôt que les sanctions contre les mauvais comportements.

Lire la suite >>>



Documents
Le nouvel Économiste : L’État nounou – De l’État-providence à l’État paternaliste
Type : PDF (682 ko)
Mis à jour le : 2 juillet 2009




Institut économique Molinari : proposer des solutions alternatives et  innovantes favorables à la prospérité de l’ensemble des individus composant la  société

Institut économique Molinari
Paris - Bruxelles - Montréal