Articles d’intérêt


Pour soutenir notre action :
Appuyer l'iem
Partager nos travaux :

Joignez notre groupe sur Facebook

Gaspards de la politique 2015 : L’Opinion « fête » une année très jacobine, dirigiste et liberticide

jeudi 12 février 2015.

Compte rendu publié le 12 février 2015 sur l’Opinion et le site de GenerationLibre.

rien

Qui a dit  : « La France, même quand elle fait du libéralisme, le fait par l’Etat »  ? Cet oxymore est signé du maître autoproclamé de la synthèse, François Hollande. Il ne pouvait que figurer dans le palmarès de la deuxième édition des « Gaspard de la politique »  ! Son principe  : récompenser des politiques ayant tenu les propos antilibéraux les plus extravagants.

« Au-delà de l’humour, il s’agit de montrer le consensus liberticide qui règne dans les partis français, et de rappeler que les amoureux de la liberté sont là, qui veillent », précise Gaspard Koenig, président de GénérationLibre, le think tank libéral co-organisateur avec l’Opinion de la manifestation.


GASPARDS DE LA POLITIQUE 2015

La deuxième édition des Gaspards de la politique, organisée en partenariat avec l’Opinion, a eu lieu mercredi le 11 février. Comme l’année dernière, ce prix a voulu récompenser les phrases les plus antilibérales prononcées au cours de l’année par des personnalités politiques de tout bord.

Cinquante phrases ont été sélectionnées par la rédaction de l’Opinion et GenerationLibre puis étudiées par le jury pour chacune des catégories du Prix. Les internautes ont été associés à ce trophée en élisant le Gaspard d’Or, via les réseaux sociaux, parmi 5 prétendants de choix.

Walter, humoriste, chroniqueur sur France Inter, Europe1 et désormais dans la Nouvelle Edition de Canal+, fut le maître de cérémonie.

RÉSULTATS 2015

M. Benoît Hamon, ancien ministre de l’Éducation nationale, Gaspard d’Or :
« Quand on n’a rien à se reprocher, ce n’est pas grave d’être sur écoute » (cf. la mise sur écoute de Nicolas Sarkozy).

M. Laurent Wauquiez, député UMP de Haute-Loire, Gaspard de l’interventionnisme :
« (Il faut) se donner les moyens de ravoir (sic) une vraie stratégie industrielle et cela passe par l’entrée de l’Etat au capital »

M. Gérard Filoche, membre du Bureau national du PS, Gaspard de l’autoritarisme :
« Aucun salarié de ce pays ne travaille le dimanche par « volontariat » mais parce que le patron le veut »

M. François Hollande, président de la République, Gaspard du jacobinisme :
« La France, même quand elle fait du libéralisme, le fait par l’État »

Mme Anne Hidalgo, maire de Paris, Gaspard du paternalisme :
« Un maire, c’est le souci de protéger, l’obsession de trouver une solution à chaque problème, une réponse à chaque question »

M. Arnaud Montebourg, ancien ministre du Redressement productif, Gaspard du dirigisme :
« Lorsque je reçois l’Autorité de la concurrence qui vient à mon bureau, je lui dis : vous êtes contre les ententes et moi je les organise »

MEMBRES DU JURY 2015

Walter Nicolas BEYTOUT, président et fondateur de l’Opinion
Gaspard KOENIG, dirigeant et fondateur de GenerationLibre
Christophe CHENUT, directeur général de l’Opinion
Natacha VALLA, économiste
Cécile PHILIPPE, directrice générale de l’Institut Molinari
Grégoire LUCAS, associé Image Sept
Mathieu LAINE, dirigeant et fondateur de Altermind
Alain-Gérard SLAMA, essayiste et historien
Hugh SCHOFIELD, représentant de BBC News à Paris
Baptiste FAVROT, représentant de European Students for Liberty en France
Nicolas LECAUSSIN, Directeur du développement IREF (Institut de Recherches Economiques et Fiscales)

JPEG - 246.7 ko

LES PHRASES RETENUES

> Les phrases les plus autoritaristes/liberticides
> Les phrases les plus interventionistes
> Les phrases les plus paternalistes
> Les phrases les plus jacobines
> Les phrases les plus dirigistes




Institut économique Molinari : proposer des solutions alternatives et  innovantes favorables à la prospérité de l’ensemble des individus composant la  société

Institut économique Molinari
Paris - Bruxelles - Montréal