Sur le site de l’IEM


Pour soutenir notre action :
Appuyer l'iem
Partager nos travaux :

Joignez notre groupe sur Facebook

Ce très cher Syndicat des transports d’Île-de-France

par Cécile Philippe, James Rogers, Nicolas Marques
mardi 26 juillet 2016.

Extrait d’une étude de l’IEM (en collaboration avec Ernst & Young) / Juillet 2016

rien

Plus de 200 syndicats de transport sont financés par les fiches de paie. Les URSSAF collectent en effet des taxes, le « versement transport », qu’elles leur reversent.

Le STIF est le plus connu de ces syndicats. En 2014, ses recettes s’élevaient à 5,5 milliards d’euros. La grande majorité (65 %) provenait du versement transport qui représentait 3,6 milliards d’euros. Le reste (35 %) était essentiellement composé de contributions et subventions publiques.

Vu du salarié, la cotisation est de 2,85 % du salaire brut en 2016 (+0,15 % depuis le 1er juillet 2015). Cela représente plus de 1 000 euros prélevés à la source sur la feuille de paie d’un salarié moyen francilien. Le vrai prix de son PASS Navigo n’est pas de 70 € par mois, soit 840 euros par an, mais de plus de 1 800 € par an…

- Lire l’étude « Fardeau social et fiscal de l’employé moyen au sein de l’UE - 7ème édition » au complet




Institut économique Molinari : proposer des solutions alternatives et  innovantes favorables à la prospérité de l’ensemble des individus composant la  société

Institut économique Molinari
Paris - Bruxelles - Montréal