Pour soutenir notre action :
Appuyer l'iem
Partager nos travaux :

Joignez notre groupe sur Facebook

Tous les textes
Etes-vous « insoumis » ? (2/2)
L’Institut économique Molinari vient de publier une étude qui montre que la France est l’un des six pays les plus moralisateurs de l’Union européenne. Mais à croire Jean-Luc Mélenchon, cela ne suffit pas et nos concitoyens sont tellement irresponsables que l’Etat doit intervenir pour fixer ce qu’ils (...)

Sommes-nous sortis du chômage de masse ?
Les bonnes nouvelles s’accumulent, en particulier du côté de l’emploi avec 284.100 postes créés sur un an. L’économie française connaît une nouvelle création nette d’emplois dont on ne peut que se réjouir dans un pays durement frappé par le chômage de (...)

Sommes-nous enfin sortis de la crise ?
Guillaume Erner, de l’émission L’Invité des Matins, reçoit Eric Heyer, directeur du département analyse et prévision à l’OFCE, enseignant à Sciences-Po Paris, Cécile Philippe, économiste, directrice de l’Institut Molinari, et Marie Viennot, journaliste au service économie de France Culture, pour analyser (...)

Tabac, alcool : la France accusée d’être moralisatrice
La France se classe en 6e position des états européens les plus moralisateurs, avec trop peu de résultats, estime l’Institut Molinari.

Cet État moralisateur qui vous veut du bien, malgré vous
Le score État-moralisateur de l’Institut Économique Molinari montre l’inefficacité des politiques prohibitives pour améliorer les conditions sanitaires.

Clope, coca, alcool : la France, terre de tabous en Europe
Assez loin de l’image libertaire dont elle jouit souvent à l’étranger, la France serait au contraire l’un des pays les plus moralisateurs de l’Union européenne. C’est en tout cas la conclusion d’une étude menée par un institut économique libéral, qui a comparé les mesures sanitaires des 28 Etats (...)

Un paradoxe français : pourquoi la concurrence survit dans des secteurs très régulés
La France est un pays qui va mal. Mais bon an mal an, les choses continuent à fonctionner. Comment l’expliquer ?

Du tabac aux boissons sucrées : la France, sixième au classement des pays européens les plus « moralisateurs » (Institut économique Molinari)
L’Institut économique Molinari (IEM) dresse dans une étude, analysée dans L’Opinion de ce vendredi 2 juin et déjà remarquée par le site « Nous sommes 13 millions de fumeurs adultes et responsables » (lien), le classement inédit des « pays moralisateurs (...)

Alcool, tabac, sucres : la France classée parmi les États les plus « moralisateurs »
Selon un indicateur calculé par un économiste britannique, « le niveau de tolérance en matière de modes de vie diminue » dans de nombreux pays européens.

Après la moralisation de la vie Publique, la moralisation économique !
L’Institut Molinari publie ce matin dans l’Opinion, un baromètre des États européens les plus moralisateurs en matière de lutte contre les aliments gras, sucrés mais également contre l’alcool et le tabac.

Les boissons rafraîchissantes sans alcool, un secteur industriel important
La France… deuxième pays le plus moralisateur pour l’alimentation et les boissons sucrées  ! C’est l’un des enseignements les plus surprenants de la deuxième édition de l’indicateur des Etats moralisateurs inventé par l’Institut Molinari.

La France, un des six pays les plus moralisateurs d’Europe, selon l’Institut économique Molinari
« L’art de vivre français a pris de plomb dans l’aile ces dernières années ». C’est le triste constat d’une étude de l’Institut économique Molinari (IEM), que dévoile en exclusivité l’Opinion.

Le Luxembourg autorise (presque) tous les excès
Le Luxembourg n’est pas un pays « moralisateur », selon l’institut Molinari qui a comparé les législations des 28 pays européens en matière d’alcool, de tabac et de produits sucrés. En d’autres termes, l’État luxembourgeois ne cherche pas influencer le choix des consommateurs à l’aide des instruments dont (...)

Fiscalité comportementale : de qui se moque-t-on ?
Trois objectifs sont traditionnellement assignés à la fiscalité  : lever des ressources pour le fonctionnement de l’État, réduire les inégalités de revenus et agir sur le comportement des gens, souvent dans un but de santé publique. Un objectif qui selon l’étude publiée par l’Institut économique Molinari (...)

Institutions : l’expérimentation au cœur du progrès
Quelles sont les sociétés les plus aptes au changement et pourquoi ? Petite introduction à la pensée de l’économiste Douglass North qui met les institutions au cœur de l’explication.

Un paradoxe français : pourquoi la concurrence survit dans des secteurs très régulés
Je pense que si la France va moins mal qu’on le dit souvent, c’est sans doute parce que notre pays a su préserver un degré de concurrence institutionnel important dans des domaines clés. Bien que souffrant d’un étatisme très lourd, notre pays parvient à ménager des espaces de diversité et de (...)

Institutions : l’expérimentation au cœur du progrès
La réflexion menée par l’économiste Douglass C. North, prix Nobel en 1993, sur l’évolution des institutions est riche d’enseignements pour comprendre comment nos sociétés peuvent s’adapter au changement.

Cécile Philippe : "No está nada claro que Macron pueda cambiar Francia como promete"
Cécile Philippe dirige desde 2003 el Instituto Económico Molinari, un think tank con sede en París. Doctora en Economía por la Universidad de Paris-Dauphine, es una de las analistas liberales más importantes de nuestro país vecino. Libre Mercado se ha entrevistado con ella para evaluar el panorama (...)

What can we expect from Macron ?
As you know, Emmanuel Macron is the new President of the French Republic. Macron has beaten Marine Le Pen with a substantial majority : 66% of the votes. Most commentators- at least, most of European commentators, were so relieved by Le Pen’s loss, that they have quickly transformed Macron into (...)

Le débat Macron-Le Pen : des hostilités qui en disent long
Marine Le Pen a davantage fait appel aux instincts et aux intuitions du public. Emmanuel Macron, de son côté, a misé sur le raisonnement et les explications.

Le débat Macron-Le Pen : des hostilités qui en disent long
En écoutant les commentaires à propos du débat télévisé entre les deux candidats à la présidentielle française, il semblerait que Macron en soit sorti vainqueur. Une chose est sûre, Marine Le Pen a davantage fait appel aux instincts et aux intuitions du public. Emmanuel Macron, de son côté, a misé sur le (...)

L’avenir du travail se joue aujourd’hui
L’automatisation et la robotisation représentent des défis et des chances pour l’emploi : elles font évoluer l’organisation classique du travail et poussent à plus de flexibilité ; elles créent de nouveaux métiers et détruisent d’autres. Les rigidités sur le marché du travail posent dans ce contexte un (...)

Un président doit-il « sauver des emplois » ?
Dans une très large majorité de domaines, l’État ne peut pas être efficient. Ce n’est d’ailleurs pas ce qu’il faut lui demander, comme l’explique Cécile Philippe de l’Institut Molinari.

Palm oil production, development and the environment
Recently, many environmental activists and politicians have demanded government policies based on concepts of “sustainability”, “carbon neutrality” and “green” sourcing. The goal of these green policies is to minimise human impacts on the environment. There is reason to wonder if this fight against (...)

Le clivage haut-bas en passe de remplacer le clivage gauche-droite ?
Les idées qui ont marqué le clivage traditionnel droite-gauche ne sont plus dominantes. Un nouveau clivage s’est progressivement imposé que le terme populiste ne suffit pas à comprendre.

Le clivage haut-bas en passe de remplacer le clivage gauche-droite ?
Maintenant que le premier tour des élections présidentielles française est passé, nous avons des résultats tangibles sur lesquels disserter. De mon point de vue – partagé par de nombreux commentateurs –, le résultat le plus important n’est pas la victoire d’un Emmanuel Macron ou d’une Marine le Pen mais (...)

Rien ne rendra l’État efficace
Il faut cesser de demander à l’État d’être efficient. Il ne peut pas l’être et n’a sans doute pas vocation à l’être. Son efficacité devrait se mesurer selon d’autres critères.

Les politiques savent-ils régler un problème sans recourir à l’impôt ?
Le jour de « libération fiscale » du salarié français moyen en 2016 est le 29 juillet, ce qui fait de la France le n°1 européen en termes de fiscalité, selon les calculs de l’Institut Molinari.

Durable pour qui ? L’huile de palme et le débat environnement-développement
Les mesures prises au niveau européen à l’encontre des importations d’huile de palme au nom du développement durable ne prennent pas en compte les intérêts et les préférences des pays producteurs.

La fausse piste d’un État « efficace »
Tout le monde a le mot à la bouche. L’État français n’est pas efficace. Et nombreux sont ceux qui pensent qu’il est plus que jamais nécessaire de rendre l’État plus efficace. Je pense, au contraire, qu’on se fourvoie en espérant rendre l’État (...)

Ce que l’histoire de nos peurs nous dit
Avant de paniquer, voire de légiférer, cela vaut la peine de s’interroger sur les meilleures façons de répondre à des peurs qui pourraient se révéler n’être… que des peurs.

Ce que l’histoire de nos peurs a à nous dire
La peur est une caractéristique des êtres humains. Et elle influence grandement nos jugements. Et pas toujours à bon escient comme nous l’enseigne l’histoire. Or, la peur peut être mauvaise conseillère, voire même nuire à la santé selon les tenants de la psychologie (...)

Admissions post-bac : faut-il laisser le pouvoir à l’algorithme ?
Interview avec Cécile Philippe, directrice générale de l’Institut économique Molinari, diffusée dans le cadre de l’émission C’est arrivé cette semaine, sur les ondes d’Europe 1, à propos d’un article intitulé « Algorithme : l’éducation nationale doit faire la transparence » publié le 16 mars 2017 dans La (...)

Trois scénarios pour une dette publique insoutenable
L’État français doit beaucoup d’argent et en a peu pour rembourser. Le jour où la BCE durcira sa politique monétaire, la France risque d’être très vite en difficulté. Sauf si la Banque Centrale renonce pour toujours à relever ses taux.

Algorithme : l’éducation nationale doit faire la transparence
Les algorithmes s’imposent de plus en plus dans nos vies quotidiennes, à tel point qu’ils peuvent décider de l’orientation de nos vies, à l’instar de la plateforme mise en place par l’Education nationale pour le choix des études après le baccalauréat. Or cet exemple montre que le manque de transparence (...)

Sécu et mutuelles : les vertus de la concurrence
Si le système français continue à fournir des services de qualité au plus grand nombre, ce n’est pas en dépit des mutualistes et des prestataires de santé en concurrence, mais grâce à eux.

Sécu et mutuelles : les vertus de la concurrence
Voilà plus d’un siècle que dure la bataille qui oppose les différents acteurs de la santé. Cette bataille - marquée par la victoire majeure de la Sécurité sociale en 1947 - n’en continue pas moins d’opposer notamment les mutualistes à la Sécurité (...)

La mondialisation n’est pas forcément indigeste
De plus en plus de personnes vivant dans les pays développés mettent en valeur les avantages présumés des produits alimentaires locaux – préservation des terres, création d’emplois, approvisionnement plus fiable et nutritif – au détriment des produits importés. Hiroko Shimizu plaide au contraire pour un (...)

Présidentielle : comment éviter d’être déçu ?
N’attendons-nous pas trop de nos dirigeants et plus que ce qu’ils ne pourront jamais délivrer ?

Élections, la pleine conscience au secours de notre insatisfaction ?
Cette élection présidentielle par ses rebondissements en dit beaucoup sur les attentes des électeurs. Mais ces attentes ne reposeraient-elles pas sur des jugements erronés ?

Que nous dit l’école autrichienne en économie sur la crise ?
Bien loin de la vision d’un marché américain dérégulé, la théorie économique autrichienne montre au contraire que la crise des subprimes est une coproduction des pouvoirs publics et d’acteurs privés chargés d’exécuter leurs souhaits.

Subprime, bulles et école autrichienne
Ceux qui ont accusé les fameuses déréglementations bancaires ne voient que la toute petite partie émergée de l’iceberg. Bien loin de la vision, trop souvent répandue, d’un marché américain qui aurait souffert d’une déréglementation à outrance, l’histoire montre au contraire que les subprimes sont une (...)

Debt, the cancer of democracy
Consent to taxation is a foundation of our democracies. Once our political authorities feel they can disregard it by creating debt, they flout this pillar that is a guarantor of peaceful cohabitation.

La dette est le cancer de la démocratie
La dette publique n’est pas un simple sujet comptable. Son envol fragilise nos pays démocratiques. Comme un cancer, elle s’est développée au fil des années et certaines de ses métastases s’appellent le populisme.

La dette est le cancer de la démocratie
La montée du populisme est un phénomène démocratique ­préoccupant en ce qu’il menace les fondements mêmes de nos démocraties. En France, la prochaine élection présidentielle laisse planer le ­risque d’un score très important pour le Front national. Ailleurs, le Brexit, l’élection de Donald (...)

Faire converger les retraites ? Oui mais dans quel sens ?
La Commission européenne s’attaque à une concurrence accusée de distordre le marché intérieur même si son action semble mesurée en apparence. Mais discuter de l’opportunité d’harmoniser l’impôt sur les sociétés requiert en premier lieu de clarifier les termes du débat en cernant l’impact de ce régime (...)

Faut-il vraiment baisser les charges sociales ?
Il existe fort heureusement quelques organisations qui s’attachent à rétablir la transparence. C’est notamment le cas de l’Institut Molinari qui calcule régulièrement l’écart entre ce que verse l’employeur pour son salarié et ce que touche réellement le travailleur. En 2015 l’Institut a calculé que 118 (...)

Faut-il vraiment baisser les charges sociales ?
Il existe fort heureusement quelques organisations qui s’attachent à rétablir la transparence. C’est notamment le cas de l’Institut Molinari qui calcule régulièrement l’écart entre ce que verse l’employeur pour son salarié et ce que touche réellement le travailleur. En 2015 l’Institut a calculé que 118 (...)

Faut-il vraiment baisser les charges sociales ?
Il existe fort heureusement quelques organisations qui s’attachent à rétablir la transparence. C’est notamment le cas de l’Institut Molinari qui calcule régulièrement l’écart entre ce que verse l’employeur pour son salarié et ce que touche réellement le travailleur. En 2015 l’Institut a calculé que 118 (...)


Institut économique Molinari : proposer des solutions alternatives et  innovantes favorables à la prospérité de l’ensemble des individus composant la  société

Institut économique Molinari
Paris - Bruxelles - Montréal