Pour soutenir notre action :
Appuyer l'iem
Partager nos travaux :

Joignez notre groupe sur Facebook

Tous les textes
5 questions à Cécile Philippe
Vous êtes la dirigeante de l’Institut Molinari. Pour quelles raisons l’avez-vous fondé ? Quels sont vos objectifs ? Pour quelles raisons avez-vous décidé de créer l’Université d’automne en économie autrichienne ? D’une manière générale, est-ce que vous êtes une « autrichienne » ? Quelle est, selon vous, la (...)

TTIP : Another Step in the (Lack of) Evolution in EU Trade Agreements
As the Transatlantic Trade and Investment Partnership (TTIP) approaches an eighth round of negotiations between the United States and the European Union, the debate regarding genetically modified organisms (GMOs, or crop plants bred with genetic engineering methods) continues to raise important (...)

Université d’Économie Autrichienne 2014
Le Professeur Gabriel Roche Gimenez revient dans cette conférence sur les dispositifs fiscaux mis en place dans les zones défavorisées pour les redynamiser… Loin d’atteindre leurs objectifs, ces outils fiscaux profitent à certains qui ne sont en général pas concernés, sans forcément créer de la (...)

Université d’Économie Autrichienne 2014
Excellente conférence du Professeur Guido Hulsmann sur l’économie politique de la finance, lors de l’université d’automne en économie autrichienne. Sujet ardu mais indispensable pour ceux qui désirent connaître les mécanismes réels de l’économie politique et non de la politique (...)

Entretien avec Cécile Philippe, par Grégoire Canlorbe
Cécile Philippe détient un doctorat ès sciences économiques de l’Université Paris-IX Dauphine et un Desup en gestion des entreprises dans les pays en développement. C’est au sein d’un think tank américain qu’elle a terminé sa thèse portant sur les théories de l’information et l’émergence d’un marché de (...)

La légitimité infondée du paternalisme étatique
Les rapports soulignent que la mauvaise nutrition et ses conséquences sont un problème complexe qui appelle un ensemble de solutions. Pourtant, ils privilégient essentiellement la solution fiscale. Or, celle-ci n’est pas une panacée car ses effets sur les changements du comportement sont souvent (...)

Cécile Philippe dans La libraire de l’éco d’Emmanuel Lechypre, sur BFM Business
Dans le cadre de l’émission La libraire de l’éco, sur les ondes de BFM Business, Emmanuel Lechypre reçoit deux auteurs : Cécile Philippe, pour son livre Trop Tard pour la France ? Osons remettre l’État à sa place, et Hervé Sérieyx, pour Le choc du (...)

L’Etat français se porte bien et les Français très mal
Il n’existe qu’un objectif à suivre, une seule voie pour sortir la France de son malaise, avance Cécile Philippe, économiste et directrice de l’Institut Molinari. Dans son nouveau livre*, elle évite les questions partisanes pour désigner la cause d’une croissance atone : « la croissance de la sphère (...)

Un exemple de réformes à l’étranger : le Canada
Cette semaine dans Les Carnets de l’économie, nous recevons Cécile Philippe, directrice générale de l’Institut économique Molinari et auteure de l’ouvrage Trop tard pour la France ? Osons remettre l’État à sa place, aux éditions Manitoba/Les Belles (...)

Un regard d’économiste sur le système de santé français
Cette semaine dans Les Carnets de l’économie, nous recevons Cécile Philippe, directrice générale de l’Institut économique Molinari et auteure de l’ouvrage Trop tard pour la France ? Osons remettre l’État à sa place, aux éditions Manitoba/Les Belles (...)

Trop tard pour la France ? Osons remettre l’Etat à sa place
« Trop tard pour la France ? » est un manifeste pour la liberté paru aux éditions Manitoba/Les Belles Lettres en 2014. Dans cet essai, Cécile Philippe, économiste et directrice de l’Institut économique Molinari qu’elle a fondé en 2003, questionne la place de l’État dans notre société aujourd’hui, dans (...)

La place de l’État en France : solution ou problème ?
Cette semaine dans Les Carnets de l’économie, nous recevons Cécile Philippe, directrice générale de l’Institut économique Molinari et auteure de l’ouvrage Trop tard pour la France ? Osons remettre l’État à sa place, aux éditions Manitoba/Les Belles (...)

Retour sur Friedrich Hayek et l’école d’économie autrichienne
Cette semaine dans Les Carnets de l’économie, nous recevons Cécile Philippe, directrice générale de l’Institut économique Molinari et auteure de l’ouvrage Trop tard pour la France ? Osons remettre l’État à sa place, aux éditions Manitoba/Les Belles (...)

Confessions libérales d’un enfant du siècle
Passons vite ma première année de Licence. Elle correspond à l’année où j’ai essayé d’approfondir mes connaissances sur le libéralisme. Je m’étais mis à lire Contrepoints, les publications de l’Ifrap, de l’Iref Europe et parfois de l’Institut Coppet et l’Institut Molinari, et je discutais régulièrement avec (...)

La France, ultralibérale ou ultraétatiste ?
Dans son dernier livre, Trop tard pour la France ?, l’économiste Cécile Philippe s’interroge sur la question de la place de l’État dans notre société. Celui-ci en fait-il trop ou pas assez ?

Fiscalité : vive l’Ancien Régime !
De nos jours, certains instituts d’inspiration libérale (Institut Molinari, Contribuables associés) fêtent chaque année, en juillet, le jour de la "libération fiscale", c’est-à-dire la journée à partir de laquelle le citoyen-contribuable pourra enfin travailler pour son propre compte, ayant rempli, les (...)

La France, ultralibérale ou ultraétatiste ?
Dans son dernier livre, Trop tard pour la France ?, l’économiste Cécile Philippe s’interroge sur la question de la place de l’État dans notre société. Celui-ci en fait-il trop ou pas assez ?

Au secours, ils veulent la peau du libéralisme !
Ce collectif regroupe plus d’une trentaine d’associations et de think tanks libéraux (parmi lesquels Students for Liberty, Think Libéral Sciences Po, Génération Libre, l’Iref, l’Institut Turgot, Institut économique Molinari…).

Au secours, ils veulent la peau du libéralisme !
Ce collectif regroupe plus d’une trentaine d’associations et de think tanks libéraux (parmi lesquels Students for Liberty, Think Libéral Sciences Po, Génération Libre, l’Iref, l’Institut Turgot, Institut économique Molinari…).

La libération fiscale
Connaissez-vous l’Institut Molinari ? Chaque année, en juillet, il publie un rapport détaillé et chiffré où il précise la date de la libération fiscale et sociale. Cette année, c’était le 28 juillet. Il n’y a que la Belgique qui fait pire que nous. Là-bas c’est le 6 août (...)

Sécurité sociale : un budget 2015 pour rien ?
Une étude réalisée par l’Ifop pour le journal l’Opinion fin septembre 2014 révèle que 93% des Français estiment qu’il est urgent que des réformes soient entreprises. Ils sont 65% à juger nécessaire de faire des économies budgétaires, quitte à fermer certains services publics. Voilà des chiffres qui laissent (...)

L’austérité fiscale, une réalité bien française
L’austérité, bien ressentie par les Français, ne s’explique pas par la baisse des dépenses publiques, mais par la hausse de la pression fiscale.

Que faire pour préparer l’après-catastrophe économique ?
Il faut avoir le courage de « remettre l’État à sa place », même si, et surtout parce qu’il est déjà « trop tard pour la France », comme l’annonce clairement Cécile Philippe en première de couverture de son dernier ouvrage.

« Trop tard pour la France ? » de Cécile Philippe
Dans son livre « Osons remettre l’État à sa place », Cécile Philippe liste les réformes urgentes qui sont nécessaires pour remettre la France dans le droit chemin.

« Trop tard pour la France ? » de Cécile Philippe
Dans son livre « Osons remettre l’État à sa place », Cécile Philippe liste les réformes urgentes qui sont nécessaires pour remettre la France dans le droit chemin.

« Trop tard pour la France ? » de Cécile Philippe
Dans son livre « Osons remettre l’État à sa place », Cécile Philippe liste les réformes urgentes qui sont nécessaires pour remettre la France dans le droit chemin.

Crise : fallait-il sauver les banques ?
Dans Trop tard pour la France ? (Manitoba/les Belles Lettres), l’économiste Cécile Philippe se confronte à la question de la place de l’État dans la société française. Elle rappelle que, depuis les années 1980, le poids des dépenses publiques est devenu supérieur à la moitié de la richesse produite en (...)

Trop tard pour la France ? Osons remettre l’État à sa place
Alors que la crise s’est installée de façon durable, nombre d’économistes avouent leur perplexité devant une situation qu’ils ont du mal à expliquer et des remèdes qui s’avèrent inefficaces. Olivier Blanchard, économiste en chef du FMI, constate par exemple que la macroéconomie est cassée et propose de la (...)

« Trop tard pour la France ? » de Cécile Philippe
Cécile Philippe cite un grand nombre d’études qui arrivent à cette conclusion qu’il y a « un lien négatif entre dépenses publiques et croissance économique ». Comment ce lien peut-il être établi ?

La source identifiée d’insolvabilité chronique
Dans « Trop tard pour la France ? » (Manitoba/les Belles Lettres), l’économiste Cécile Philippe se confronte à la question de la place de l’État dans la société française. Elle rappelle que, depuis les années 1980, le poids des dépenses publiques est devenu supérieur à la moitié de la richesse produite en (...)

L’austérité fiscale, une réalité bien française
Les années se suivent et se ressemblent. Comme à l’accoutumée, la présentation du projet de loi de finances donne lieu à une surenchère de créativité pour masquer la situation difficile dans laquelle nous sommes. En parallèle, le débat sur l’austérité reprend. Un débat en trompe-l’oeil, puisque, là où (...)

La source identifiée d’insolvabilité chronique
Dans « Trop tard pour la France ? » (Manitoba/les Belles Lettres), l’économiste Cécile Philippe se confronte à la question de la place de l’État dans la société française. Elle rappelle que, depuis les années 1980, le poids des dépenses publiques est devenu supérieur à la moitié de la richesse produite en (...)

Cécile Philippe, trop tard pour la France ?
Dans Trop tard pour la France ?*, l’économiste Cécile Philippe se confronte à la question de la place de l’État dans la société française. Elle rappelle que, depuis les années 1980, le poids des dépenses publiques est devenu supérieur à la moitié de la richesse produite en (...)

Trop tard pour la France ? Osons remettre l’État à sa place, par Cécile Philippe
Alors que la crise s’est installée de façon durable, nombre d’économistes avouent leur perplexité devant une situation qu’ils ont du mal à expliquer et des remèdes qui s’avèrent inefficaces. Olivier Blanchard, économiste en chef du FMI, constate par exemple que la macroéconomie est cassée et propose de la (...)

Trop tard pour la France ? Osons remettre l’État à sa place, par Cécile Philippe
Découvrez l’introduction du dernier essai de la directrice de l’Institut économique Molinari, Cécile Philippe.

La fiscalité nutritionnelle relève d’un dangereux paternalisme
Le but des taxes sur les vices est de générer plus de recettes fiscales pour un État surendetté. Une fiscalité nutritionnelle augmenterait les contraintes qui pèsent sur l’économie française sans pour autant générer les effets attendus en termes de santé (...)

Suisse : la banque UBS livre 300 dossiers de clients à la justice française
Comme le rappelle l’Institut économique Molinari, le secret bancaire est une pratique presque aussi ancienne que l’activité bancaire elle-même, qui émane du droit des contrats et qui est devenue au fil du temps une convention assimilable au secret (...)

Fiscalité nutritionnelle : outil peu efficace de politique de santé publique
Quand les caisses sont vides, la tentation est grande pour le Trésor public de revenir à l’idée d’une fiscalité nutritionnelle élargie et augmentée. Une étude de l’Institut économique Molinari.

Dernière tendance gastronomique : la cuisine de disette
Quand les gourmets de classes moyennes sont prêts à dépenser des fortunes pour manger comme les paysans d’autrefois. Par Pierre Desrochers, un article de l’Institut économique Molinari.

La rigueur protège-t-elle de l’austérité ?
Discussion diffusée le 16 septembre 2014 dans le cadre de l’émission Du Grain à moudre, sur les ondes de France Culture.

Impôts, mais où va l’argent ?
« Les Nations Unies classent la France en 20e position sur 177 pays dans leur indice de développement humain et la France est 8e au sein de l’Union européenne, rappelle Cécile Philippe, directrice générale de l’Institut Molinari. Une position qui n’est pas à la hauteur de nos dépenses publiques  : des (...)

Fact checking : Jacques Attali est-il fiable ?
Hélas, peut-être pour auto-illustrer le thème de cette première émission de septembre (la rentrée la plus catastrophique de la Ve République), Fred Taddéi a démarré d’emblée sur le bouquin de Mlle Massonneau-Trierweiler. Ce soir (ou jamais) est un talk-show dont on attend qu’il évacue la mousse de (...)

Taddeï fait sa rentrée...
C’est vers 23 heures que j’allume mon écran avec trente minutes de retard. Guère plus de dix minutes après… me voilà contraint d’éteindre ce même écran pour fuir l’ennui qui m’assaille ; un ennui insupportable. J’ai pensé un instant : à cette heure-ci, il n’y a sans doute déjà plus personne devant leur (...)

Pourquoi avons-nous l’impression de vivre la rentrée la plus catastrophique de la Vème République ?
Discussion avec Marcel Gauchet, philosophe et historien, Jacques Attali, économiste, Robert Hue, ancien secrétaire général du Parti communiste, Cécile Philippe, économiste et directrice générale de l’Institut économique Molinari, Coralie Delaume, essayiste, Etienne Chouard, professeur de droit et (...)

Higher taxes will not give us a better quality of life
A recent study by the Institut Molinari in Brussels took total EU tax rates and compared them with the quality of life indexes calculated by the OECD and the United Nations. And what did it find ? That, in fact, there is no link between taxes and a good society. Some of the highest-taxed (...)

Coût salarial en hausse, salaire net en baisse
C’est l’un des paradoxes de ce pays : la Belgique est le champion du coût salarial total en Europe alors que les salaires nets sont nettement plus bas. A ce niveau, la Belgique se classe en huitième position du classement européen. Faut-il s’attendre à du changement (...)

En 2014, le salarié moyen français a travaillé jusqu’au 28 juillet pour financer les dépenses publiques
Grâce à des données fournies par ERNST & YOUNG, l’Institut économique Molinari (IEM) a calculé le jour de libération fiscale et sociale des 28 pays de l’Union européenne (UE).

Jour de la libération fiscale : un indicateur assez trompeur
Aujourd’hui serait le jour de la libération fiscale, où vous avez fini de verser dans les caisses de l’État. Un indicateur assez trompeur.

Journée de libération fiscale : au tour des Belges
Alors que les Français ont pu fêter leur journée de libération fiscale le 28 juillet dernier, les Belges devaient attendre jusqu’à aujourd’hui pour pouvoir enfin profiter de leur travail, selon le calcul de l’Institut Molinari. Un retour de Ghislain Lemaur sur le (...)

Tax Freedom Day : le Belge travaille 217 jours « pour remplir les caisses de l’Etat » (Infographie)
Ce mercredi, nous aurions fini de travailler pour l’Etat et serions enfin libres de faire ce que bon nous semble de l’argent que nous gagnons. L’Institut Molinari, un think tank bruxellois associé pour l’occasion à la société de consultance Ernst & Young, nous l’assure : le salarié moyen aurait (...)

Waarom vieren we ’Tax Freedom Day’ niet op 1 mei ?
Een feestdag in mineur : gisteren, 6 augustus, was het immers ’tax freedom day’ en beginnen werknemers in dit land - eindelijk - voor zichzelf te werken. Tot eergisteren belandden immers alle inkomsten die zij sinds 1 januari verdienden in de zakken van de staat. Dat berekende het ’Institut (...)

Tax Liberation Day valt in België op vandaag 6 augustus
Voor het vijfde opeenvolgende jaar hebben Institut économique Molinari (IEM, Parijs) en New Direction – The Foundation for European Reform (Brussel) een Europese kalender van “Tax Liberation Days” (fiscale bevrijdingsdagen) gepubliceerd voor doorsnee werknemers in elk van de EU-lidstaten. EY (...)

Le Belge finance l’État jusqu’au 6 août : « Attention au slogan »
Selon l’étude réalisée par Ernst & Young à la demande de l’Institut Économique Molinari, d’inspiration libérale, les trois pays européens où le jour de libération fiscale est atteint le plus vite, sont Malte, Chypre et l’Irlande.

Mercredi 6 aout 2014 : jour de libération fiscale en Belgique
Le 6 août 2014, la Belgique atteindra son jour de libération fiscale. Soit « le jour du calendrier où un salarié cesse théoriquement de verser des impôts à l’Etat et commence à disposer de ses revenus à sa guise. » C’est du moins ce qu’il ressort du calendrier des jours de libération fiscale du salarié (...)

Belgen kunnen pas woensdag “fiscale bevrijdingsdag” vieren
“Tax Liberation Day”, de dag dat een werknemer niet langer belastingen betaalt en dus voor eigen rekening begint te werken, valt dit jaar voor de Belgen op woensdag 6 augustus. België is daarmee opnieuw de EU-lidstaat met het hoogste belastingtarief, zo stelt het auditkantoor EY vandaag. (...)

La Belgique, dernière à atteindre son « jour de libération fiscale »
La Belgique est le dernier pays de l’Union européenne à atteindre son « jour de libération fiscale » le 6 août. « Non seulement les travailleurs belges restent les plus taxés en Europe, mais le salarié moyen y travaille également 3 jours de plus qu’il y a cinq ans pour financer l’État », souligne le (...)

Quels Européens travaillent le plus longtemps pour payer leurs impôts ?
Combien de jours de travail faut-il au contribuable pour payer ses impôts ? C’est sur cette question que se sont penché les instigateurs du « jour de libération fiscale ». Importé des États-Unis, le concept a été remis au goût du jour en Europe par des économistes, comme ceux de l’institut bruxellois (...)

Графика на деня : Колко струва всяко изплатено евро на работодателите в ЕС
Белгийските и френските работници страдат от най-високата данъчна тежест на Стария континент. Това показа последното проучване на мозъчния тръст Institut Molinari, цитирано от френското издание Le Revenu.

La libération fiscale, vaste fumisterie
En ces temps troublés où l’on commémore des passés qui semblent ressembler à nos avenirs, il est une confusion sémantique dont les médias sont particulièrement friands. J’ai nommé la journée de libération fiscale, célébrée partout dans le monde comme le "le jour où le travailleur moyen cesse de travailler (...)

Le salarié belge est le plus cher d’Europe
La Belgique est le dernier pays de l’Union européenne à atteindre son "jour de libération fiscale" le 6 août. "Non seulement les travailleurs belges restent les plus taxés en Europe, mais le salarié moyen y travaille également 3 jours de plus qu’il y a cinq ans pour financer l’État", souligne le cabinet (...)

"Quand le patron paie 231 euros, le salarié reçoit 100 euros"
A partir de ce 6 août, les salariés belges travailleront pour eux-mêmes, et non plus pour payer leurs impôts à l’Etat. C’est l’occasion, pour l’Institut Molinari, de rappeler à quel point les taxes et charges sociales pèsent le monde du travail belge. "Nous risquons de perdre des investisseurs potentiels (...)

« Le prochain gouvernement doit faire des charges salariales une priorité », selon le SNI
Le prochain gouvernement fédéral doit faire des charges salariales une priorité, estime mardi le Syndicat Neutre pour Indépendants (SNI) qui a réagi à l’étude du bureau d’audit EY, qui classe la Belgique dernière pour le jour de libération fiscale, qui tombe le 6 août cette (...)

« Le prochain gouvernement doit faire des charges salariales une priorité », selon le SNI
Le prochain gouvernement fédéral doit faire des charges salariales une priorité, estime mardi le Syndicat Neutre pour Indépendants (SNI) qui a réagi à l’étude du bureau d’audit EY, qui classe la Belgique dernière pour le jour de libération fiscale, qui tombe le 6 août cette (...)

« Le prochain gouvernement doit faire des charges salariales une priorité », selon le SNI
Le prochain gouvernement fédéral doit faire des charges salariales une priorité, estime mardi le Syndicat Neutre pour Indépendants (SNI) qui a réagi à l’étude du bureau d’audit EY, qui classe la Belgique dernière pour le jour de libération fiscale, qui tombe le 6 août cette (...)

« Le prochain gouvernement doit faire des charges salariales une priorité », selon le SNI
Le prochain gouvernement fédéral doit faire des charges salariales une priorité, estime mardi le Syndicat Neutre pour Indépendants (SNI) qui a réagi à l’étude du bureau d’audit EY, qui classe la Belgique dernière pour le jour de libération fiscale, qui tombe le 6 août cette (...)

« Le prochain gouvernement doit faire des charges salariales une priorité », selon le SNI
Le prochain gouvernement fédéral doit faire des charges salariales une priorité, estime mardi le Syndicat Neutre pour Indépendants (SNI) qui a réagi à l’étude du bureau d’audit EY, qui classe la Belgique dernière pour le jour de libération fiscale, qui tombe le 6 août cette (...)

Podatki na świecie : Belgia obchodzi dzień wolności podatkowej najpóźniej w UE
Mieszkańcy Cypru najwcześniej w Unii Europejskiej przestają pracować na rzecz państwa. Najpóźniej tzw. dzień wolności podatkowej przypada z kolei w Belgii – wynika z piątej edycji raportu pn. „Tax Liberation Days 2014”, opublikowanego przez francuski Instytut Ekonomiczny Molinari (...)

Belg betaalt weer meeste belastingen
’Tax Liberation Day’, de dag dat een werknemer niet langer belastingen betaalt en dus voor eigen rekening begint te werken, valt dit jaar voor de Belgen op woensdag 6 augustus. België is daarmee opnieuw de EU-lidstaat met het hoogste belastingtarief, zo stelt het auditkantoor Ernst & Young (...)

Vanaf morgen werken de Belgen voor eigen rekening
Belgische werknemers worden niet alleen nog steeds het zwaarst belast in Europa, maar de doorsnee werknemer werkt nu drie dagen langer dan vijf jaar geleden om de staat te betalen. Voor het vijfde opeenvolgende jaar hebben Institut économique Molinari (IEM, Parijs) en New Direction – The (...)

Les Belges sont les plus taxés d’Europe : ces chiffres vont vous rendre fous...
Une nouvelle étude vient de confirmer la première place de la Belgique à un classement qui fait grincer les dents des citoyens : celui des pays les plus taxés d’Europe…

Belg werkt vanaf morgen voor eigen rekening
Woensdag 6 augustus is het in ons land ‘Tax Liberation Day’, de dag waarop een werknemer niet langer belastingen betaalt en vollledig voor zichzelf werkt. Dat stelt een studie van auditkantoor EY. België is in die berekening dit jaar opnieuw de laatste in het Europese (...)

La Belgique, dernière à atteindre son « jour de libération fiscale »
Le calendrier des « jours de libération fiscale » a été réalisé par l’Institut économique Molinari (IEM, Paris) et New Direction - Foundation for the European Reform (Bruxelles), sur la base de données fournies par EY.

Belgian workers highest taxed in Europe : New Direction
Belgian workers remain the highest taxed in Europe, with a typical employee now working three days longer to pay the public purse than was the case five years ago, according to a statement released by the think tank New Direction on (...)

Jour de libération fiscale : "attention au modèle de société qui se cache derrière le slogan"
L’idée d’un "tax freedom day" ou d’un "jour de libération fiscale" cache derrière un slogan facile un modèle de société inégalitaire, ont averti mardi plusieurs associations.

Belg "viert" weer als laatste Tax Liberation Day
"Tax liberation day", de dag dat een werknemer niet langer belastingen betaalt en dus voor eigen rekening begint te werken, valt dit jaar voor de Belgen op woensdag 6 augustus. België is daarmee opnieuw de EU-lidstaat met het hoogste belastingtarief, stelt het auditkantoor (...)

Study Compares Tax Freedom Day Across The EU
The Institut Économique Molinari (IEM), which is located in Brussels, based its assessment on data from EY. The think-tank found that tax freedom day came earliest this year for Cypriot taxpayers, on March 21, followed by Ireland and Malta on April 28, and the UK on May 12. Most EU countries (...)

Quel est le vrai coût du travail en Europe ?
L’institut économique Molinari a récemment publié son étude annuelle, au titre tout en finesse : Le fardeau fiscal des travailleurs types dans l’Europe des 27. Plusieurs données ressortent de cette étude. On apprend ainsi le coût moyen d’un travailleur pour son entreprise, ou, dit autrement, ce qu’une (...)

"Libération fiscale" : à partir d’aujourd’hui vous travaillez pour vous et non plus pour l’Etat
C’est aujourd’hui la "libération fiscale" ! A partir de cette date et jusqu’à la fin de l’année, tous les contribuables français ont payé l’ensemble des impôts auxquels ils sont assujettis et touchent donc l’intégralité du fruit de leur travail. Plus de (...)

French celebrate freedom from hungry tax man
The carefully calculated study published by Brussels-based liberal think tank, the Molinari Economic Institute, this week revealed that Tuesday was the “day of fiscal liberation” meaning effectively any money they earn from now is (...)

Le salarié français le plus taxé d’Europe
Selon l’institut économique Molinari, le salarié français a travaillé jusqu’au 28 juillet pour financer les dépenses publiques, soit deux jours de plus que l’an passé. Le salarié français (célibataire sans enfants) est le plus taxé de l’Union européenne après le salarié belge. L’étude tient compte des (...)

Pression fiscale : et cela ne fait que deux jours que vous ne travaillez pas pour l’État en 2014
En 2014, le salarié moyen français a travaillé jusqu’au 28 juillet pour financer les dépenses publiques, soit 2 jours de plus que l’an passé. C’est ce qu’indique l’Institut économique Molinari dans la 5e édition de son étude sur le "fardeau social et fiscal de l’employé moyen au sein de l’Union (...)

Salariés : depuis hier vous travaillez pour vous
Cette année, le salarié français est libéré de ses obligations fiscales à partir du 28 juillet, selon l’étude de l’Institut Molinari. C’est deux jours de plus que l’an passé.

28 juillet, jour de « libération fiscale »
Le 29 juillet, le concept de la "libération fiscale" et les difficultés des pays périphériques malgré la détente sur les taux d’intérêts, ont été les thèmes abordés dans Les Experts par Delphine Liou et ses invités : Jean-Pierre Petit, économiste et directeur des Cahiers verts de l’économie, Jacques (...)

Souriez, vous êtes libres
Depuis hier vous ne travaillez plus pour l’État et ce jusqu’à la fin de l’année. Le 28 Juillet est le jour de la "libération fiscale" pour les Français, selon l’institut Molinari. 57.17%, c’est le taux d’imposition réel moyen d’un salarié. Vous venez de passer 57.17% de l’année à bosser pour l’État. En fait (...)

Impôts : bonne nouvelle, à partir d’aujourd’hui vous travaillez pour vous
Une étude du think tank belge, l’Institut Molinari, rapporte que ce jour de libération fiscale est arrivé deux jours plus tard en 2014, par rapport à l’an dernier. Ce qui s’explique facilement par l’augmentation du taux d’imposition du salarié en France. Le think tank dresse la liste des pays par taux (...)

Libération fiscale : bonne nouvelle, vous ne travaillez plus pour l’Etat
Depuis lundi 28 juillet, votre production ne part pas en impôts et charges. C’est deux jours de plus que l’an dernier selon l’Institut Molinari.

28 juillet, jour de « libération fiscale » pour les salariés français
L’an dernier, le salarié moyen a travaillé jusqu’au vendredi 26 juillet pour financer les dépenses publiques ; cette année, il lui a fallu « donner » deux jours de plus, jusqu’au 28 juillet, selon l’Institut Molinari (un think-tank libéral basé à Bruxelles), qui vient de publier son étude annuelle sur le (...)

Le fardeau fiscal des salariés estimé à 7 mois de salaire par an
Le 28 juillet 2014 est donc jour de libération fiscale pour tous les salariés français. De quoi se réjouir ? Pas si sûr, si l’on en croit l’étude publiée par l’Institut Molinari (si bien intitulée "Fardeau social et fiscal de l’employé moyen au sein de l’UE"), qui estime que la France est le pays de (...)

France is tax-free ’for rest of 2014’
This year, the symbolic “Tax Freedom Day” arrived two days later than it did in 2013, according to Brussels-based think-tank the Institut Economique Molinari, which means that for the previous 209 days, every cent earned by the average French employee was taken by the government in (...)

En 2014, le salarié français a travaillé jusqu’au 28 juillet pour financer les dépenses publiques
En 2014, le salarié moyen français a travaillé jusqu’au 28 juillet pour financer les dépenses publiques, soit 2 jours de plus que l’an passé. Grâce à des données fournies par ERNST & YOUNG, l’Institut économique Molinari a calculé le jour de libération fiscale et sociale des 28 pays de l’Union (...)

Salariés : depuis hier vous travaillez pour vous
Cette année, le salarié français est libéré de ses obligations fiscales à partir du 28 juillet, selon l’étude de l’Institut Molinari. C’est deux jours de plus que l’an passé.

28 juillet, jour de « libération fiscale » pour les salariés français
L’an dernier, le salarié moyen a travaillé jusqu’au vendredi 26 juillet pour financer les dépenses publiques ; cette année, il lui a fallu « donner » deux jours de plus, jusqu’au 28 juillet, selon l’Institut Molinari (un think-tank libéral basé à Bruxelles), qui vient de publier son étude annuelle sur le (...)

Les Français ont fini de payer leurs impôts, taxes, etc.
Tous les ans, l’Institut Economique Molinari calcule à quelle date les Français ont payé l’ensemble des taxes, prélèvements et impôts auxquels ils sont soumis dans l’année. Cette année, le jour où l’effort collectif laisse place à l’enrichissement individuel est le 28 juillet, deux jours plus tard qu’en (...)

Pourquoi la libération fiscale intervient de plus en plus tard
En juillet, il n’y a pas que la fête nationale à célébrer. Cela fait maintenant deux jours que vous travaillez pour vous et non pour l’Etat. La « libération fiscale »*, ou le jour où votre revenu vous revient et ne sert plus à payer impôts et cotisations, est tombé le 28 juillet 2014 cette année. Soit deux (...)

Jour de libération fiscale : mais à quoi servent tous ces impôts ?
Ce 28 juillet, nous célébrons le « jour de libération fiscale », à partir duquel les contribuables travaillent pour eux. Les 209 autres jours, ils travaillent pour l’État. Mais pour Philippe Crevel, tous ces impôts ne sont pas toujours bien (...)

Le 28 juillet, jour de libération fiscale du contribuable français
En 2014, le salarié moyen français travaillera jusqu’au 28 juillet pour financer les dépenses publiques, soit deux jours de plus que l’an passé affirme l’institut Molinari.

Le « jour de libération fiscale » est-il un indicateur sérieux ?
"Enfin libres !" Clame en "Une" le journal L’Opinion du lundi 28 juillet. Libre, mais de quoi ? De fiscalité. Comme chaque année, certains titres de presse ont ressorti un concept qui fait florès, celui de "libération fiscale". Il n’est pourtant pas exempt de critiques. (...)

Le 28 juillet, jour de libération fiscale du contribuable français
En 2014, le salarié moyen français travaillera jusqu’au 28 juillet pour financer les dépenses publiques, soit deux jours de plus que l’an passé affirme l’institut Molinari.

Le 28 juillet, jour de libération fiscale du contribuable français
En 2014, le salarié moyen français travaillera jusqu’au 28 juillet pour financer les dépenses publiques, soit deux jours de plus que l’an passé affirme l’institut Molinari.

Le 28 juillet, jour de libération fiscale du contribuable français
En 2014, le salarié moyen français travaillera jusqu’au 28 juillet pour financer les dépenses publiques, soit deux jours de plus que l’an passé affirme l’institut Molinari.

Le 28 juillet, jour de libération fiscale du contribuable français
En 2014, le salarié moyen français travaillera jusqu’au 28 juillet pour financer les dépenses publiques, soit deux jours de plus que l’an passé affirme l’institut Molinari.

Le 28 juillet, jour de libération fiscale du contribuable français
En 2014, le salarié moyen français travaillera jusqu’au 28 juillet pour financer les dépenses publiques, soit deux jours de plus que l’an passé affirme l’institut Molinari.

Le 28 juillet, jour de libération fiscale du contribuable français
En 2014, le salarié moyen français travaillera jusqu’au 28 juillet pour financer les dépenses publiques, soit deux jours de plus que l’an passé…

Les Grandes Gueules - 11h - 12h
Alain Marschall et Olivier Truchot pour un show de 3 heures avec leurs invités, où actualité rime avec liberté de ton, sur RMC la radio d’opinion. Invités : Serge Dufoulon, professeur de sociologie, Jacques Maillot, fondateur du voyagiste "Nouvelles Frontières", et Claire O’Petit, (...)

Le jour de 
libération 
politique
Le jour de libération fiscale suscite chez la plupart de nos concitoyens une indifférence condescendante. Qui le célèbre, hormis quelques horribles richards, qui devraient d’ailleurs être reconnaissants aux gouvernements successifs d’avoir repoussé la fête jusqu’au cœur de l’été fiscalo-social (...)

Jacques Le Cacheux  : « Un indicateur 
qui comporte de gros défauts »
L’expression « travailler pour l’Etat » a-t-elle un sens  ? Pas vraiment. Supposons en effet que l’Etat n’assure plus aucune fonction et donc que les citoyens ne payent plus d’impôt. A priori, on se dit que le jour de la libération fiscale tombe le 1er janvier, mais ce n’est pas (...)

« Le jour de libération fiscale », un concept à la com
…selon une étude de l’institut économique Molinari, en 2014, « le salarié moyen français travaillera jusqu’au 28 juillet pour financer les dépenses publiques, soit deux jours de plus que l’an passé ».

Luxembourg : on ne profite de son salaire qu’au bout de 150 jours !
Il existe en effet une date à partir de laquelle un citoyen cesse de travailler pour payer ses taxes et commence (enfin) à bénéficier du fruit de son travail. C’est le Jour de Libération fiscale. Différente pour chaque pays de l’UE, cette journée a été mise en avant par l’Institut Molinari en (...)

L’hypertrophie de l’État en Belgique et en France
Une nouvelle étude de l’Institut économique Molinari montre que les salariés belges et français subissent la plus forte pression fiscale et sociale d’Europe.

La nécessaire libération fiscale
Le « jour de libération fiscale » – le 27 ou le 28 juillet selon Contribuables associés ou l’Institut économique Molinari – représente le jour à partir duquel le salarié moyen cesse de travailler pour l’État, en tant que contribuable, et peut en effet profiter pour lui-même et sa famille du fruit de ses (...)

Le « jour de libération fiscale », fête à claques
Ainsi, selon une étude de l’institut économique Molinari, en 2014, « le salarié moyen français travaillera jusqu’au 28 juillet pour financer les dépenses publiques, soit deux jours de plus que l’an passé ».

Le « jour de libération fiscale » est-il un indicateur sérieux ?
"Enfin libres !" Clame en "Une" le journal L’Opinion du lundi 28 juillet. Libre, mais de quoi ? De fiscalité. Comme chaque année, certains titres de presse ont ressorti un concept qui fait florès, celui de "libération fiscale". Il n’est pourtant pas exempt de critiques. (...)

150 jours de dur labeur avant de pouvoir profiter de son salaire
L’étude de l’Institut économique Molinari, qui en est à sa cinquième édition, calcule le nombre de jours qu’un salarié doit prester avant de pouvoir pleinement profiter de son salaire. Cela s’appelle la libération fiscale, soit le premier jour de l’année à partir duquel les contribuables d’un pays cessent (...)

Le 28 juillet, jour de libération fiscale du contribuable français
En 2014, le salarié moyen français travaillera jusqu’au 28 juillet pour financer les dépenses publiques, soit deux jours de plus que l’an passé affirme l’institut Molinari.

Impôts : les Français libérés aujourd’hui de leur « fardeau fiscal et social »
Ce lundi 28 juillet est le « jour de libération fiscale » des Français en 2014, selon l’étude controversée de l’institut économique Molinari. Le délai s’est allongé de deux jours par rapport à 2013.

Hollande’s solution to France’s economic tragedy is more failed corporatism
…ordinary workers in France only started earning for themselves (not the state) yesterday. According to the Institut économique Molinari, which calculated it, this compares to a UK Tax Liberation Day as far back as 12 May.

Une fiscalité sur la production de plus en plus dissuasive
Selon la Commission européenne, les taxes sur la production se situent à 41,3% en France, près de dix points devant l’Allemagne

Fiscalité : enfin libres !
Ce lundi, c’est jour de libération fiscale pour les Français : cette année, nous avons travaillé deux jours de plus pour l’Etat. Les Allemands ont été «  libérés  » il y a 17 jours, les Danois il y a 51 jours

Dimanche, les contribuables enfin libres…
Contribuables associés comme l’Institut Economique Molinari célèbrent à juste titre le jour où le contribuable s’arrête de travailler pour l’État et commence à travailler pour lui-même. Les méthodes de calcul ne sont pas exactement les mêmes, le lecteur ne doit donc pas s’étonner des différences entre les (...)

Jour de libération fiscale : Français, travaillez pour vous !
Grâce à des données fournies par ERNST & YOUNG, l’Institut économique Molinari a calculé le jour de libération fiscale et sociale des 28 pays de l’Union européenne (UE).

Les Français travailleront jusqu’au 28 juillet pour payer leurs impôts
D’après l’Institut Economique Molinari, ce délai s’est allongé de 2 jours par rapport à 2013. En France, impôts et charges sociales ponctionneront cette année 57,17% des salaires.

Instaurer un crédit d’impôt pour les dépenses imposées aux ménages et entreprises
Chronique de Cécile Philippe, directrice de l’Institut économique Molinari, diffusée sur les ondes de Radio classique le 7 juillet 2014.

S’inspirer de Jean Jaurès pour sauver le système de retraites
S’inspirer de Jean Jaurès pour sauver le système de retraites ? Oui car le sujet de la retraite a été trop souvent traité sous un angle purement politicien, ce qui contribue à entretenir un statu quo intenable.

Le moral, le légal et le PIB
D’ailleurs, les estimations varient beaucoup et par exemple l’Institut Molinari conteste les chiffres officiels et évalue l’économie souterraine en Europe à 19,3% du PIB. Dans certains cas les choses sont encore plus ambiguës : la prostitution n’est pour l’instant pas mesurée en France dans le PIB, (...)

Chômage en hausse : une seule solution, libérer le travail !
Le chômage a battu un nouveau record en mai. Pour Cécile Philippe, les réformes cosmétiques du gouvernement son impuissantes : il faut libéraliser un marché du travail beaucoup trop rigide qui freine l’embauche.

Un trabajador medio español dedica cerca de 6 meses de su sueldo a pagar impuestos
Un trabajador medio en España dedica cerca de 6 meses de su sueldo a pagar impuestos, en concreto, hasta el 12 de junio, día de la “liberación fiscal”, según el estudio “The Tax Burden of Typical Workers in the EU-28”, realizado por la fundación New Direction y el Institut Économique Molinari (IEM), en (...)

Dane : Dnes majú Slováci deň daňovej slobody
Podľa štúdie New Direction – The Foundation for European Reform a Institut économique Molinari Tax Burden of Typical Workers in the EU 28 na základe údajov Ernst & Young.

Nagyobb az EU átlagnál a szlovákiai adóterhelés
Ezt a New Direction – The Foundation for European Reform and Institut économique Molinari Tax Burden of Typical Workers in the EU 28 tanulmánya alapján számolták ki, ami szerint Szlovákiában az első adómentes nap június 20-ra esik. A tanulmány az átlagos alkalmazott adóterhelését vette (...)

Peter Gonda o dni daňového oslobodenia
Podľa tohtoročnej štúdie New Direction – The Foundation for European Reform a Institut économique Molinari Tax Burden of Typical Workers in the EU 28 pripadá deň daňového oslobodenia (Tax Liberation Day) na Slovensku na 20. júna.

EY : 21 juni Belastingbevrijdingsdag voor Nederlandse werknemer
Voor de doorsnee Nederlandse werknemer is dit jaar 21 juni ’Belastingbevrijdingsdag’. Dat blijkt uit een jaarlijks onderzoek dat door New Direction - The Foundation for European Reform en het Institut économique Molinari (’IEM’) is gepubliceerd, waarbij de gegevens door accountantskantoor EY zijn (...)

Priemerný zamestnanec na Slovensku robil do piatku na štát
Vyplýva to z prepočtov v rámci štúdie New Direction - The Foundation for European Reform a Institut économique Molinari Tax Burden of Typical Workers in the EU 28, podľa ktorej pripadá deň daňového oslobodenia na Slovensku na 20. jún. Štúdia vychádza zo základného daňovo-odvodového zaťaženia priemerného (...)

Dane a odvody platíme rovnaké ako v Škandinávii
Deň daňového oslobodenia tak máme rovnaký, ako napríklad Fíni. To sú výsledky štúdie organizácií New Direction – The Foundation for European Reform a Institut économique Molinari, ktorá má názov Tax Burden of Typical Workers in the EU 28.

La libération fiscale
Dans le cadre de la chronique de Yann-Anthony Noghès, consacrée à la course à la libération fiscale en Europe, entrevue avec Cécile Philippe, directrice générale de l’Institut économique Molinari, à propos de la 5e édition de l’étude intitulée « Fardeau social et fiscal de l’employé moyen au sein de l’UE », (...)

Seis meses de trabajo para pagar impuestos
Según el estudio The Tax Burden of Typical Workers in the EU-28 elaborado por la fundación New Direction y el Institut Économique Molinari (IEM), en colaboración con EY, el empleado medio dedican en concreto más de 6 meses de su sueldo a este (...)

V piatok 20. júna je v SR deň daňového oslobodenia
Podľa tohtoročnej štúdie "New Direction - The Foundation for European Reform a Institut économique Molinari Tax Burden of Typical Workers in the EU 28" pripadá deň daňového oslobodenia (Tax Liberation Day) na Slovensku na 20. júna.

Deň daňového oslobodenia 2014 : Daňovo-odvodové zaťaženie zamestnancov v EÚ už piaty rok stúpa, Slovensko je až na 17. mieste
The Foundation for European Reform a Institut économique Molinari nedávno zverejnili tohtoročný kalendár dní daňového oslobodenia za krajiny EÚ v konzistentnej a porovnateľnej metodike.

Deň daňového oslobodenia pripadá na Slovensku v tomto roku na 20. júna
Vyplýva to z tohtoročného kalendára dní daňového oslobodenia pre krajiny EÚ, ktoré zverejnili The Foundation for European Reform a Institut économique Molinari. TASR o ňom informoval Konzervatívny inštitút M. R. Štefánika.

S’inspirer de Jean Jaurès pour sauver le système de retraites
Chronique de Cécile Philippe, directrice de l’Institut économique Molinari, diffusée sur les ondes de Radio classique le 17 juin 2014.

Taxes sur les huiles : les limites de la fiscalité comportementale
Le projet de taxe sur l’huile de palme pourrait ressortir à l’occasion de la loi de santé publique préparée par la ministre de la Santé, Marisol Touraine. Baptisée « taxe Nutella » du nom de la célèbre pâte à tartiner qui en contient, la proposition n’avait finalement pas été (...)

S. Lapėnas. Lietuva aplenkė Jungtinę Karalystę, Liuksemburgą, Daniją ir Lenkiją
„Valstybės – ES narės išlaidauja per daug ir dažniausiai finansinės politikos griežtinimas reiškia tik didesnius mokesčius piliečiams. Laikas, pagaliau sustoti ir susimąstyti, kas verčia ekonomiką augti : didesni mokesčiai ar gamybos stimuliavimas ?“ – Sesilis Filipas, IEM didrektorius (Cécile Philippe (...)

Europinė atsisveikinimo su mokesčiais diena
„Valstybės – ES narės išlaidauja per daug ir dažniausiai finansinės politikos griežtinimas reiškia tik didesnius mokesčius piliečiams. Laikas, pagaliau sustoti ir susimąstyti, kas verčia ekonomiką augti : didesni mokesčiai ar gamybos stimuliavimas ?“ – Sesilis Filipas, IEM didrektorius (Cécile Philippe (...)

Lietuva aplenkė Jungtinę Karalystę, Liuksemburgą, Daniją ir Lenkiją
„Valstybės – ES narės išlaidauja per daug ir dažniausiai finansinės politikos griežtinimas reiškia tik didesnius mokesčius piliečiams. Laikas, pagaliau sustoti ir susimąstyti, kas verčia ekonomiką augti : didesni mokesčiai ar gamybos stimuliavimas ?“ – Sesilis Filipas, IEM didrektorius (Cécile Philippe (...)

Les multinationales et l’impôt
Comment des multinationales échappent-elles à l’impôt grâce au « dumping fiscal » en Europe ? Bruxelles a lancé cette semaine des enquêtes sur les « rulings » fiscaux pratiqués en Irlande, au Luxembourg et aux Pays-Bas en faveur d’Apple, Starbucks et Fiat. Invités : Eric Walravens, auteur de Dumping Fiscal, (...)

Dia de l’alliberament fiscal
Feliç dia de l’alliberament fiscal ! Des d’avui, 12 de juny, pot per fi començar a treballar per a vostè i no només per pagar impostos. I és que a l’Estat espanyol, aquests primers 162 dies de sou dels contribuents, de mitjana, se’ls queda íntegrament Hisenda, segons els càlculs de l’Institut Économique (...)

Le Jour de libération fiscale en Espagne
Reportage avec James Rodgers, chercheur associé à l’Institut économique Molinari, à propos du Jour de libération fiscale en Espagne.

Le moral, le légal et le PIB
D’ailleurs, les estimations varient beaucoup et par exemple l’Institut Molinari conteste les chiffres officiels et évalue l’économie souterraine en Europe à 19,3% du PIB. Dans certains cas les choses sont encore plus ambiguës : la prostitution n’est pour l’instant pas mesurée en France dans le PIB, (...)

Les class actions du travail
Chronique de Cécile Philippe, directrice de l’Institut économique Molinari, diffusée sur les ondes de Radio classique le 9 juin 2014.

PIB : pourquoi la France rechigne à intégrer la prostitution et la drogue
Selon les dernières estimations - faites par l’Institut économique Molinari - chiffrent à 219,2 milliards d’euros le marché souterrain en 2013, soit… 10,8% du PIB !

Drogue et prostitution intégrées au PIB : ce qui changerait pour l’économie française
Selon une étude publiée en mai 2013 par l’Institut économique Molinari, l’économie souterraine en Europe représenterait 19,3% du PIB cumulé. En France, la prostitution, le trafic de drogue et d’autres activités illégales représenteraient 10,8% du PIB, soit 219,2 milliards (...)

Réappropriation de la générosité
Un label « Association sans financement public » permettrait d’informer et de récompenser les projets associatifs faisant l’effort de fonctionner sans subventions. De quoi s’agirait-il ? L’enjeu est-il important ? Et en quoi ce label permettrait-il de créer de l’ordre ? N’est-ce pas une façon de (...)

Prostitution et argent sale : pourquoi l’Italie et le Royaume-Uni les intègrent au calcul de leur PIB
Selon une étude publiée en mai 2013 par l’Institut économique Molinari, l’économie souterraine en Europe représenterait 19,3% du PIB cumulé. En France, la prostitution, le trafic de drogue et autres sont évalués à 10,8% du PIB, soit 219,2 milliards (...)

Tabac : le lobbying des «  industriels de la mort  »
Les think tanks ultralibéraux, tel l’institut économique Molinari, sont aussi utilisés pour instiller l’idée d’un État (sur)protecteur. Enfin, il y a le «  blanchiment moral  »  : des activités de mécénat, comme pour l’Institut du cerveau et de la moelle épinière (ICM) dont l’un des membres fondateurs n’est (...)

Sexe, drogue et PIB... les derniers chiffres au Royaume-Uni et en France
Pour la France, les estimations réalisées par l’institut Molinari évoquent 10,9% du PIB, mais en incluant l’ensemble des fraudes, c’est-à-dire en prenant en compte une interprétation bien plus large du "souterrain" que ce qui est réalisé (...)

Crimes, prostitution et argent sale : et si la France les incluait dans le calcul du PIB ?
"En France, une cigarette fumée sur cinq provient du marché noir", explique Cécile Philippe, directrice de l’institut. En ce qui concerne la vente d’alcool sur le marché, elle ne représente que 3% des ventes globales, car "l’alcool est peu fiscalisé en France, contrairement à d’autres pays comme la (...)

Débat : pour ou contre l’interdiction totale de la cigarette
La prohibition des produits du tabac est de plus en plus sérieusement envisagée dans certains pays. Le point sur un débat incandescent avec Martine Perez, médecin et auteure d’Interdire le tabac, l’urgence !, dans le camp « Pour », et Cécile Philippe, directrice de l’Institut économique Molinari, dans (...)

Pour la reconnaissance mutuelle des cadres réglementaires de l’Union européenne
Une solution pour garder les entreprises et les individus chez nous au lieu de les pousser à l’exil fiscal. Une interview de Cécile Philippe.

Taxman to release grip in mid-July
The study, published for the third consecutive year, is put out by New Direction – Foundation for the European Reform and Institut économique Molinari (IEM) with data provided by Ernst and Young.

Pour la reconnaissance mutuelle des cadres réglementaires de l’Union européenne
Une solution pour garder les entreprises et les individus chez nous au lieu de les pousser à l’exil fiscal.Une interview de Cécile Philippe.

Bis Juli arbeiten Deutsche nur für den Staat
Ab heute wirtschaften auch Briten in die eigene Tasche und nicht mehr in die ihres Schatzkanzlers : Sie haben ihren "Steuerzahlertag" erreicht, den Tag, an dem ein Arbeitnehmer rechnerisch seine Steuerlast beglichen hat, wie eine Studie der in Frankreich tätigen Ökonomen James Rogers und Cécile (...)

Bis Juli arbeiten Deutsche nur für den Staat
Ab heute wirtschaften auch Briten in die eigene Kasse und nicht mehr in die ihres Schatzkanzlers : Sie haben ihren "Steuerzahlertag" erreicht, den Tag, an dem ein Arbeitnehmer rechnerisch genug verdient hat, um seine Steuer- und Abgabenlast zu bezahlen, wie eine Studie der in Frankreich tätigen (...)

Créons le crédit de droit de mutation afin de favoriser l’utilisation efficiente du parc immobilier et lutter contre le chômage
Chronique de Cécile Philippe, directrice de l’Institut économique Molinari, diffusée sur les ondes de Radio classique le 13 mai 2014.

The EU tax liberation day small print : Why the UK beats flat tax Lithuania
Putting together our first study at the Institut Économique Molinari, Cécile Philippe and I added employer contributions on top of salaries and dubbed it the “real gross.” Add up your income tax, social contributions and VAT, then divide by your real gross to find the real rate of tax on your (...)

Abgabenlast : Deutsche arbeiten das halbe Jahr nur für den Staat – Nachrichten Wirtschaft – DIE WELT
Sie haben ihren “Steuerzahlertag” erreicht, den Tag, an dem ein Arbeitnehmer rechnerisch genug verdient hat, um seine Steuer- und Abgabenlast zu bezahlen, wie eine Studie der in Frankreich tätigen Ökonomen James Rogers und Cécile Philippe (...)

The EU tax liberation day small print : Why the UK beats flat tax Lithuania
Putting together our first study at the Institut Économique Molinari, Cécile Philippe and I added employer contributions on top of salaries and dubbed it the “real gross.” Add up your income tax, social contributions and VAT, then divide by your real gross to find the real rate of tax on your (...)

Deutsche arbeiten das halbe Jahr nur für den Staat
Sie haben ihren “Steuerzahlertag” erreicht, den Tag, an dem ein Arbeitnehmer rechnerisch genug verdient hat, um seine Steuer- und Abgabenlast zu bezahlen, wie eine Studie der in Frankreich tätigen Ökonomen James Rogers und Cécile Philippe (...)

Infos über mich
Sie haben ihren “Steuerzahlertag” erreicht, den Tag, an dem ein Arbeitnehmer rechnerisch genug verdient hat, um seine Steuer- und Abgabenlast zu bezahlen, wie eine Studie der in Frankreich tätigen Ökonomen James Rogers und Cécile Philippe (...)

Deutsche arbeiten das halbe Jahr nur für den Staat
Ab heute wirtschaften auch Briten in die eigene Kasse und nicht mehr in die ihres Schatzkanzlers : Sie haben ihren "Steuerzahlertag" erreicht, den Tag, an dem ein Arbeitnehmer rechnerisch genug verdient hat, um seine Steuer- und Abgabenlast zu bezahlen, wie eine Studie der in Frankreich tätigen (...)

Deutsche arbeiten das halbe Jahr nur für den Staat
Ab heute wirtschaften auch Briten in die eigene Kasse und nicht mehr in die ihres Schatzkanzlers : Sie haben ihren "Steuerzahlertag" erreicht, den Tag, an dem ein Arbeitnehmer rechnerisch genug verdient hat, um seine Steuer- und Abgabenlast zu bezahlen, wie eine Studie der in Frankreich tätigen (...)

Pour la reconnaissance mutuelle des cadres réglementaires de l’Union européenne
Chronique de Cécile Philippe, directrice de l’Institut économique Molinari, diffusée sur les ondes de Radio classique le 6 mai 2014.

Certifié 100 % libre de subventions
Cécile Philippe, de l’Institut économique Molinari, croit également qu’une telle certification pourrait stimuler la générosité volontaire à l’endroit des organismes communautaires : « En donnant à une association sans subvention publique, vous avez la certitude de financer une cause dont la défense dépend (...)

Certifié 100 % libre de subventions
Cécile Philippe, de l’Institut économique Molinari, croit également qu’une telle certification pourrait stimuler la générosité volontaire à l’endroit des organismes communautaires : « En donnant à une association sans subvention publique, vous avez la certitude de financer une cause dont la défense dépend (...)

La fiscalité comportementale n’est pas une solution, même dans le cas de l’alcool et le tabac
L’alcool et le tabac sont depuis longtemps soumis à une taxation lourde. Ils sont aussi en priorité visés par la nouvelle « mode » de la fiscalité comportementale, dont l’objectif affiché – que ce soit en France ou ailleurs – est de faire disparaître leur (...)

Le modèle de santé suédois connaît des ratés
Le financement devient alors lié à l’activité des hôpitaux. Avec des résultats rapides. « Après les réformes lancées en 1991, les files d’attente ont diminué de l’ordre de 30 % dès l’année qui a suivi leur mise en place grâce à des volumes de soins plus importants », note l’économiste Valentin Petkantchin, du (...)

Faire la transparence citoyenne des dépenses publiques
Chronique de Cécile Philippe, directrice de l’Institut économique Molinari, diffusée sur les ondes de Radio classique le 22 avril 2014.

Réduction du déficit : Comment la France réduit son train de vie en vendant son patrimoine
Les collectivités locales, les administrations de Sécurité sociale et lui-même possèderaient à elles trois « un patrimoine évalué à plus de 2.500 milliards d’euros, soit environ 125% de leur passif financier », assure l’Institut économique Molinari. Un patrimoine qui se trouve dans l’Hexagone, mais aussi à (...)

Regulaciones : dos por una
Cécile Philippe, directora del Institut Économic Molinari, responde a una entrevista de Radio Classique, sobre una iniciativa novedosa sobre regulaciones.

Le « One In Two Out »… Littéralement une de plus, deux de moins…
Chronique de Cécile Philippe, directrice de l’Institut économique Molinari, diffusée sur les ondes de Radio classique le 2 avril 2014.

Les vertus du vice
Selon une étude citée par Valentin Petkantchin, de l’institut économique Molinari, ces taxes représentent 11,4 % du revenu des ménages britanniques les plus modestes, une part deux fois plus élevée que celle des ménages les plus aisés. Les libéraux, eux, dénoncent les effets pervers de ces taxes : en (...)

Fiscalité comportementale : les cas de l’alcool et du tabac
Institut économique Molinari (IEM), Valentin Petkantchin, Note économique de l’IEM, mars 2014. Cette note étudie la fiscalité dite « comportementale » appliquée à la consommation d’alcool et de tabac et les risques que cette politique peut engendrer en terme de santé publique et de développement de (...)

S’appuyer sur les établissements de santé privés à but non lucratif pour réformer l’hôpital en France
Chronique de Cécile Philippe, directrice de l’Institut économique Molinari, diffusée sur les ondes de Radio classique le 11 mars 2014.

Fiscalité comportementale : vous êtes coupables !
Vous avez dû vaguement entendre parler de ce dernier truc à la mode au sein de notre élite : la « fiscalité comportementale ». Avec la fiscalité comportementale, l’État fait d’une pierre deux coups : prélever votre argent avec votre consentement.

Créons le label « Association sans financement public »
Chronique de Cécile Philippe, directrice de l’Institut économique Molinari, diffusée sur les ondes de Radio classique le 4 mars 2014.

La fiscalité « comportementale » n’est pas la panacée
La fiscalité « comportementale » a indiscutablement le vent en poupe. Que ce soit en matière de tabac et d’alcool, ou encore de nutrition, les propositions de taxes, visant à changer les habitudes de consommation, se multiplient.

Pour un relevé annuel des impôts et des charges
Plus personne n’a une vision concrète de la fiscalité à laquelle il est assujetti. Cet état de fait est totalement anormal.

Que serait une social-démocratie à la française ?
Texte d’opinion publié le 21 février 2014 dans le cadre d’un débat sur le projet social-démocrate du président Hollande organisé par le journal Le Monde.

Pour un relevé annuel des impôts et des charges
Chronique de Cécile Philippe, directrice de l’Institut économique Molinari, diffusée sur les ondes de Radio classique le 18 février 2014.

Taxer la malbouffe, une idée saine ?
Débat diffusé le 17 février 2014 dans le cadre de l’émission En Ligne Directe, sur les ondes de RTS (Radio Télévision Suisse).

La compétitivité des entreprises françaises
Débat diffusé le 10 février 2014 dans le cadre de l’émission Le magazine de l’économie, sur les ondes de RCF Radio.

Pour une suppression du principe de précaution
Et si on supprimait le principe de précaution de la constitution ? Voilà une proposition qu’on aimerait voir dans le programme des candidats à la présidentielle de 2017. Éric Woerth a déposé en juillet dernier une proposition de loi en ce sens. François Fillon semble y réfléchir. Voilà qui indique un (...)

Capitaliser les retraites de la fonction publique !
Chronique de Cécile Philippe, directrice de l’Institut économique Molinari, diffusée sur les ondes de Radio classique le 7 février 2014.

Les écueils de la fiscalité dite « comportementale »
Les vices des taxes comportementales sont nombreux et devraient alimenter le débat public quand il est question de créer de nouvelles taxes – ou d’augmenter des taxes existantes – sous prétexte de « punir » les comportements à vice, d’améliorer la santé et le bien-être des (...)

L’erreur significative de la négociation incongrue
En dépit des nombreuses critiques qu’on peut faire à ce pacte de responsabilité entre l’État et les entreprises – et la première est d’ailleurs de se demander s’il verra véritablement le jour et sous quelle forme –, il indique néanmoins une évolution dans le discours politique, probablement dicté par un (...)

Quelle gouvernance pour l’économie de l’Europe ? Quelles priorités économiques ?
Débat diffusé le 27 janvier 2014 dans le cadre de l’émission Le magazine de l’économie, sur les ondes de RCF Radio.

Trop lourd, trop lent, trop cher ? De quoi l’État social est-il coupable ?
Discussion avec Cécile Philippe, directrice générale de l’Institut économique Molinari, et Patrick Viveret, philosophe et essayiste, diffusée le 22 janvier 2014 dans le cadre de l’émission Du grain à moudre, sur les ondes de France (...)

Libérons les labels !
Chronique de Cécile Philippe, directrice de l’Institut économique Molinari, diffusée sur les ondes de Radio classique le 21 janvier 2014.

Inciter les médecins à se déconventionner
Inciter les médecins à se déconventionner. Expliquez-nous en quoi ça consiste. Cela signifierait que les médecins – y compris les dentistes – quitteraient plus facilement le système de la sécurité sociale. Quel serait l’intérêt ? Des exemples ? Se déconventionner, n’est-ce pas ouvrir la voie à une (...)

Réplique aux pourfendeurs du principe de précaution
Dominique Bourg et Alain Papaux, professeurs à l’Université de Lausanne, répliquent à un article de Valentin Petkantchin paru dans « Le Temps » du 2 octobre dernier.

Kodėl liberalai prieš eurą ? (I)
L’Institut économique Molinari Prancūzijoje ir galų gale Šveicarijos liberalizmo instituto, kuris yra įtrauktas į įtakingiausių neoliberalių tyrimų Stokholmo tinklą (Stockholmo tinklas – įsikūręs Londone, vienija 110 ekspertų grupių iš 40 Europos (...)

Instaurer des espaces de marché « non-réglementés »
Créons des espaces « non-réglementés » afin de mettre les producteurs devant leur responsabilité et de rendre les consommateurs plus attentifs. Que cela signifierait-il exactement ? Que pourrait-on y mettre par exemple ? Ne court-on pas le risque de voir trop de mauvaises innovations se déverser sur (...)


Institut économique Molinari : proposer des solutions alternatives et  innovantes favorables à la prospérité de l’ensemble des individus composant la  société

Institut économique Molinari
Paris - Bruxelles - Montréal