Pour soutenir notre action :
Appuyer l'iem
Partager nos travaux :

Joignez notre groupe sur Facebook

Tous les textes
Comment argumenter sur l’or


Le rôle de l’or face à l’inflationnisme


Comment argumenter sur l’or


Les leçons du sauvetage du Tigre celte


L’État-providence : armageddon économique de l’Europe


Changer de voiture n’est pas nécessairement « développement durable » !


La pénibilité : un compromis bancal !


Réforme de l’hôpital en France : arrêtons déjà de pénaliser les hôpitaux privés sans but lucratif !


Le mythe de l’autosuffisance


L’autosuffisance alimentaire n’est pas gage de développement durable


La France pénalise les hôpitaux privés sans but lucratif


Le système de santé suisse ne doit pas reproduire les erreurs de ses voisins


Les politiques publiques en France et dans le monde. Quelles réponses aux enjeux actuels ? (en rediffusion)


Les politiques publiques en France et dans le monde. Quelles réponses aux enjeux actuels ?


Une étude appelle à lever les obstacles qui « étouffent » l’essor du secteur PNL
Doté d’« une structure moins rigide » que le secteur public hospitalier et pourvu d’« une gestion moins dispendieuse », le secteur Privé non lucratif (PNL) doit cependant faire face à une série d’« obstacles » qui « étouffent » son développement, souligne Valentin Petkantchin, chercheur associé à l’Institut (...)

Le Royaume-Uni a-t-il choisi le bon modèle ?
A partir de 1973, les dirigeants canadiens avaient laissé filer l’endettement. Vingt ans plus tard, la dette publique frôlait la barre symbolique des 100% du PIB, qu’elle a franchie en 1995. D’après l’Institut économique Molinari, la dette par habitant est ainsi passée de 3 918 $CA en 1974 à 7 673 $CA (...)

Pas d’entraves pour les hôpitaux


Géorgie : du communisme au miracle économique
Du communisme à l’économie libre, la Géorgie a accompli une transition rapide et efficace. La réduction massive du poids de la sphère publique, la simplification du droit, la protection des droits de propriété ont permis le développement du secteur privé et une croissance (...)

Les États ont mieux à faire que de re-réglementer le secteur postal !
L’ouverture du secteur postal est attendue à la fin de l’année dans l’UE. Cependant, les interventions des États-membres risquent de tuer la concurrence dans l’oeuf.

Nouveau voyage au centre de la terre, Vincent Courtillot, Paris, Odile Jacob, 2009, 348 p., 27 €
Vincent Courtillot est professeur de géophysique à l’université Paris Diderot. Son dernier livre nous emmène à la découverte du centre de la terre. Son intérêt principal est d’expliquer comment la terre se refroidit. Ce faisant, il remet en question la théorie selon laquelle l’explosion d’une météorite – (...)

Les soins de santé sont dans l’impasse
Les Pays-Bas ont réformé leur système de soins de santé. Le nouveau modèle peut-il servir d’exemple à la Belgique, qui doit opérer une révision de sa formule combinant assurances publique et privée ? Voici les réflexions de Valentin Petkantchin, de l’institut économique (...)

Les effets pervers d’une Caisse publique d’assurance-maladie
Les politiciens suisses veulent nous faire croire que, dans le cadre d’un monopole public, les coûts de santé sont davantage sous contrôle. Or, le cas hollandais illustre une fois de plus que la maîtrise publique des dépenses de santé est une (...)

Roubini peut-il tout prévoir ?
Nouriel Roubini a su prévoir la crise financière qui s’est déclenchée en 2007. En ce milieu d’année 2010, il nous offre – dans un livre coécrit avec Stephen Mihn – ses analyses concernant les causes et les solutions à apporter à cette crise. Pour les auteurs d’Économie de crise : une introduction à la (...)

Les 4 solutions de PwC pour améliorer la fiscalité belge
Le Tax Freedom Day tombe cette année encore le 8 juin. A partir de demain mardi, les Belges travailleront donc pour leur compte à 100 % et auront fini de reverser leurs revenus au fisc, selon le consultant PricewaterhouseCoopers, qui se montre nettement plus positif en la matière que l’Institut (...)

Nous travaillons 214 jours pour l’État
Reportage avec Valentin Petkantchin, chercheur associé à l’Institut économique Molinari, au sujet de « jour de libération fiscale » en Europe, diffusé sur les ondes de Radio Contact le 4 juin 2010.

Nous travaillons 214 jours pour l’État
En Belgique, un employé célibataire et sans enfant travaille 214 jours par an pour payer les taxes et impôts en vigueur. Le « jour de libération fiscale » pour un employé belge célibataire et sans enfant tombe donc le 3 août sur base de calculs effectués par l’Institut économique (...)

Belg werkt 214 dagen per jaar voor staat
Een ongehuwde werknemer die geen kinderen heeft, moet in België 214 dagen per jaar werken om de bestaande belastingen en taksen te betalen. Die werknemer begint dus pas geld te verdienen op 3 augustus, melden de kranten van de groep Sud Presse op basis van berekeningen van het economisch (...)

L’employé belge travaille 214 jours pour l’État
Pour son étude, l’Institut Molinari s’est basé sur des données récoltées par Ernst & Young (analyse des revenus en Europe et calcul des taxes payées), l’OCDE et Eurostat (statistiques des salaires moyens). Les calculs ont tenu compte des cotisations sociales (...)

Pression fiscale : la Belgique vice-championne de l’UE
Le « jour de libération fiscale » pour un employé belge célibataire et sans enfant tombe donc le 3 août, indiquent vendredi les journaux du groupe Sud Presse, sur base de calculs effectués par l’Institut économique Molinari.

Vous travaillerez pour le fisc jusqu’au 3 août
En Belgique, un employé célibataire et sans enfant travaille 214 jours par an pour payer les taxes et impôts en vigueur. Le « jour de libération fiscale » pour un tel employé tombe donc le 3 août, indiquent vendredi les journaux du groupe Sud Presse, sur base de calculs effectués par l’Institut (...)

Célibataire, sans enfant : vous travaillez 214 jours pour l’État
Le « jour de libération fiscale » pour un employé belge célibataire et sans enfant tombe donc le 3 août. C’est ce qu’indiquent vendredi les journaux du groupe Sud Presse, sur base de calculs effectués par l’Institut économique Molinari.

Les salariés belges travaillent 214 jours pour rien !
Pour la Belgique, le très sérieux Institut économique Molinari nous apprend que nous travaillons 214 jours par an pour l’État et ses nombreux impôts et taxes ! “ Le jour de libération fiscale pour l’employé belge sans enfant et célibataire est le 3 août 2010 ”, explique Cécile Philippe, la directrice (...)

La vérité sur l’euro
Avant le renflouement (de la Grèce), de nombreux investisseurs – y compris moi – croyaient que la zone euro sous influence de l’Allemagne serait financièrement plus responsable que les pays dont les gouvernements contrôlent leur monnaie.

L’employé moyen belge travaille à payer ses taxes jusqu’en août - La charge est lourde lorsque seule la moitié de la population travaille - Flat tax ? Lire entre les lignes
Une analyse des revenus en Europe et un calcul des taxes payées, fourni par Ernst & Young, révèlent que l’employé belge type est le travailleur le plus taxé d’Europe de l’Ouest. Dans ce rapport exclusif, L’Anglophone propose un classement du fardeau fiscal qui pèse sur l’employé moyen de chacun des (...)

Les écueils de la libéralisation du marché postal
La Suisse a raison de vouloir ouvrir l’ensemble du secteur postal à la concurrence. Mais si les pouvoirs publics veulent que les Suisses bénéficient pleinement de cette concurrence, ils devraient non seulement résister à la pression actuelle des syndicats mais aussi, pour une fois, s’abstenir de (...)

L’instrumentalisation de la manne verte
La subvention et la protection de l’industrie européenne de biocarburant sont une façon très coûteuse de réduire les émissions de CO2.

Quand le Canada décrochait du déficit
Qualifié de pays de pays du Tiers Monde par la presse américaine à cause du trou de ses finances publiques au début des années 90, le Canada a réussi, en moins de 5 ans, a renouer avec l’équilibre grâce à un plan d’austérité. Avec l’aide précieuse d’une bonne (...)

Concurrence postale ? Sur un siège éjectable !
Conformément à la réforme européenne, l’ensemble des services postaux belges est censé devenir concurrentiel à la fin de l’année. Mais un nouveau projet de loi met en danger la nouvelle concurrence postale et ses bénéfices économiques potentiels. L’ouverture initiée par la Commission européenne pourrait (...)

Retraites : cessons d’abuser des générations futures
Selon l’Institut économique Molinari, toutes les hypothèses posées par le Conseil d’Orientation des Retraites (COR) dans le cadre de ses simulations risquent d’ôter tout intérêt à l’exercice tant elles sont irréalistes. Lire l’article de Nicolas Marques, chercheur associé à (...)

Non-Discrimination in EU Insurance
Summary of a presentation made by Valentin Petkantchin, Research Director at the Institut économique Molinari, as part of the Nordic International Employee Benefits Forum, in Nordatlantens Brygge, Copenhagen, on February 10, 2010.

Déficit public : la France au fond du gouffre
En France, la Cour des comptes atteste d’un emballement du déficit et de la dette française au-delà de tous les repères.

Usine Philips à Dreux : une décision antiéconomique qui desservira l’emploi industriel en France !
Vendredi 19 février 2010, le Tribunal de grande instance de Chartres a ordonné la reprise de la production à l’usine Philips de Dreux après que celle-ci a été fermée par l’entreprise hollandaise. Même si on peut partager les inquiétudes des 212 employés dont l’emploi est menacé dans cette affaire, cette (...)

UE, dette, déficits : faut-il créer un FME ?
Émission Le Débat du jour diffusée le 25 mars 2010 sur les ondes de RFI. Jean-François Cadet anime le débat entre Alex Korbel, économiste et chercheur associé à l’Institut économique Molinari, et Daniel Gros, directeur du Center for European Policy Studies (...)

La manne verte est détournée dans un esprit protectionniste
Rien n’est plus en vogue que le vert. Les pouvoirs publics l’ont bien compris et en cette période économique difficile caractérisée par des déficits publics abyssaux et une industrie en berne, rien ne semble plus beau que d’utiliser la mode écolo pour lever de nouvelles taxes ou pour protéger les (...)

La Commission européenne épingle la France à cause de sa « taxe télécoms » : qui épinglera la Commission ?
La Commission européenne a ouvert le 28 janvier dernier une procédure d’infraction contre la France au sujet de sa « taxe télécoms ». Cette taxe, votée en mars 2009 et destinée à financer l’audiovisuel public, frappe les opérateurs de télécoms. Elle n’est cependant que la partie visible d’un « iceberg » (...)

Usine Philips à Dreux : une décision antiéconomique qui desservira l’emploi industriel en France !
Vendredi 19 février 2010, le Tribunal de grande instance de Chartres a ordonné la reprise de la production à l’usine Philips de Dreux après que celle-ci a été fermée par l’entreprise hollandaise. Même si on peut partager les inquiétudes des 212 employés dont l’emploi est menacé dans cette affaire, cette (...)

L’expérience canadienne des années 1990 doit servir de modèle pour la réduction des dépenses
À un mois du dépôt du prochain budget fédéral, une publication conjointe de l’Institut économique Molinari (Bruxelles) et de l’Institut économique de Montréal présente la gestion canadienne des finances publiques dans les années 1990 comme un modèle pour la France et les autres pays développés. En effet, (...)

Déficit et dette publique : le gouvernement français devrait prendre exemple sur le Canada
À l’issue de la première conférence sur le déficit qui s’est tenue le jeudi 28 janvier 2010, Nicolas Sarkozy a annoncé que des « décisions extrêmement importantes » et « précises » seront prises par le gouvernement dès le mois d’avril pour enrayer la « spirale » des déficits. Priorité, entre autres, à la (...)

Eco/France : "résister aux clientèles politiques pour réduire les déficits publics"
A l’issue de la première conférence sur le déficit qui s’est tenue le jeudi 28 janvier 2010, Nicolas Sarkozy a annoncé que des " décisions extrêmement importantes " et " précises " seront prises par le gouvernement dès le mois d’avril pour enrayer la " spirale " des déficits. Priorité, entre autres, à la (...)

Déficit et dette publique : le gouvernement français devrait prendre exemple sur le Canada
À l’issue de la première conférence sur le déficit qui s’est tenue le jeudi 28 janvier 2010, Nicolas Sarkozy a annoncé que des « décisions extrêmement importantes » et « précises » seront prises par le gouvernement dès le mois d’avril pour enrayer la « spirale » des déficits. Priorité, entre autres, à la (...)

Eco/France : "résister aux clientèles politiques pour réduire les déficits publics"
À l’issue de la première conférence sur le déficit qui s’est tenue le jeudi 28 janvier 2010, Nicolas Sarkozy a annoncé que des " décisions extrêmement importantes " et " précises " seront prises par le gouvernement dès le mois d’avril pour enrayer la " spirale " des déficits. Priorité, entre autres, à la (...)

Déficit et dette publique : le gouvernement français devrait prendre exemple sur le Canada
À l’issue de la première conférence sur le déficit qui s’est tenue le jeudi 28 janvier 2010, Nicolas Sarkozy a annoncé que des « décisions extrêmement importantes » et « précises » seront prises par le gouvernement dès le mois d’avril pour enrayer la « spirale » des déficits. Priorité, entre autres, à la (...)

Réduction des déficits publics : la France doit imiter le Canada
Le Canada a su réduire son endettement, devenu critique dans les années 1990. Devenu l’un des pays développés les plus endettés au début des années 1990, le Canada est parvenu à enrayer la spirale de la dette. Alors que, à l’occasion de la conférence sur les déficits publics du 28 janvier, le Président (...)

Réduction des déficits publics : la France doit imiter le Canada
Devenu l’un des pays développés les plus endettés au début des années 1990, le Canada est parvenu à enrayer la spirale de la dette. Alors que, à l’occasion de la conférence sur les déficits publics du 28 janvier, le Président Sarkozy a annoncé la prise de « décisions extrêmement importantes », l’Institut (...)

Eco/France : résister aux clientèles politiques pour réduire les déficits publics
À l’issue de la première conférence sur le déficit qui s’est tenue le jeudi 28 janvier 2010, Nicolas Sarkozy a annoncé que des " décisions extrêmement importantes " et " précises " seront prises par le gouvernement dès le mois d’avril pour enrayer la " spirale " des déficits. Priorité, entre autres, à la (...)

Eco/France : "résister aux clientèles politiques pour réduire les déficits publics"
À l’issue de la première conférence sur le déficit qui s’est tenue le jeudi 28 janvier 2010, Nicolas Sarkozy a annoncé que des " décisions extrêmement importantes " et " précises " seront prises par le gouvernement dès le mois d’avril pour enrayer la " spirale " des déficits. Priorité, entre autres, à la (...)

Eco/France : "résister aux clientèles politiques pour réduire les déficits publics"
À l’issue de la première conférence sur le déficit qui s’est tenue le jeudi 28 janvier 2010, Nicolas Sarkozy a annoncé que des " décisions extrêmement importantes " et " précises " seront prises par le gouvernement dès le mois d’avril pour enrayer la " spirale " des déficits. Priorité, entre autres, à la (...)

Argent public : il n’y a que des mauvaises dettes !
Article de Valentin Petkantchin, chercheur associé à l’Institut économique Molinari.

Climategate, Copenhague... Et après ?
Alors que la France a débuté 2010 sous la neige, on peut se demander où on en est en matière de réchauffement climatique. Sans entrer dans un débat scientifique où tout pose question, une chose est sûre : l’expérience montre que les solutions proposées par les écologistes-militants ne fonctionnent (...)

Haro sur Google
L’année commence avec un projet de nouvelle taxe : la Taxe Google. Le gouvernement actuel n’est plus à une taxe près et il est fort à parier que l’année ne se terminera pas sans que Google fasse de nombreuses fois encore les manchettes.

Déficit public : les leçons de l’expérience canadienne
Facile et tentant pour les hommes politiques de laisser filer les déficits et de creuser la dette publique. Aucun pays n’est à l’abri. Selon l’agence Moody’s, la dette des différents Etats devrait ainsi passer de 63% du PIB mondial en 2008 à 80% en (...)

Un bel exemple de medicine étatisée
Article de Valentin Petkantchin, chercheur associé à l’Institut économique Molinari.

Les libertariens émergent au Québec
Au Québec, les détracteurs de l’intervention de l’État et de la taxation généralisée rêvent d’une liberté presque totale. Trois invités, dont Cécile Philippe, directrice générale de l’Institut économique Molinari, discutent de l’émergence de ce (...)


Institut économique Molinari : proposer des solutions alternatives et  innovantes favorables à la prospérité de l’ensemble des individus composant la  société

Institut économique Molinari
Paris - Bruxelles - Montréal